Économies envisagées à France Télévisions : ambiance électrique à la rédaction de France 2 et Soir 3 également menacé

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Raphaëlle Baillot fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

L’info du jour c’est l’ambiance électrique qui règne chez les journalistes de France Télévisions. On va y revenir mais avant, on prend un billet pour les États-Unis.

Une nouvelle série américaine va parler des coulisses des médias et ça ne va pas être de la gnognotte puisque les têtes d’affiches et productrices sont Jennifer Aniston et Reese Witherspoon.

Ça va raconter les coulisses d’une émission matinale aux États Unis, un talk-show genre Good morning America. Les productrices ont même fait appel à un journaliste consultant, le reporter de CNN Brian Stelter.

C’est Apple qui leur a acheté deux saisons du projet avant même d’avoir lu le scénario. Il faut savoir que Reese Witherspoon, ce n’est pas que la blonde écervelée de la Revanche d’une Blonde, elle est devenue une productrice très respectée. Elle était notamment aux manettes de Little Big Lies, très bonne série d’HBO qu’il faut que vous regardiez si ce n’est pas encore fait. 

Quant à Jennifer Aniston, cela fait 14 ans, depuis la fin de  friends qu’elle n’avait pas joué dans une série, malgré des dizaines de propositions. D’ailleurs, Reese Witherspoon avait joué un petit rôle dans Friends, celui de la sœur de Rachel justement.

Une figure historique nommée dans le groupe Canal+.

Il s’agit de Dominique Farrugia qui rejoint Studio Canal comme directeur général adjoint. Le réalisateur producteur aura une mission, celle de développer des comédies françaises exportables à l’étranger.

On le verra aussi très bientôt en prime lors d’une émission spéciale sur les Nuls.

Ce sera dans une semaine le 1e décembre sur C8, à l’occasion des 30 ans de la formation des Nuls. 

On termine avec des informations qui vont forcément intéresser l’invité de Village médias, Julian Bugier.

Des nouvelles des journalistes de France Télévisions. L’ambiance est électrique à la rédaction de France 2, qui s’est réunie ce jeudi en Assemblée Générale. Il y avait 150 à 200 journalistes présents. Ils demandent à rencontrer la présidente Delphine Ernotte. Si elle refusait, l’idée d’une motion de défiance contre elle fait son chemin.

En cause, les différents projets de la direction de l’information pour faire des économies, notamment le remaniement des émissions d’investigation du jeudi soir, avec un risque : avoir beaucoup moins de diffusion de Complément d’Enquête et beaucoup moins d’Envoyé Spécial.

Il n’y a pas eu que cette réunion, la grogne a pris d’autres formes pour défendre les émissions d’investigation de France 2.

Écoutez la fin du journal d’Anne-Sophie Lapix, hier soir. La journaliste choisit avec soin un adjectif pour lancer le jeudi de l’info. Emblématique, c’est dit, et la défense des deux émissions a aussi pris d’autres formes.

Sur les réseaux sociaux : il y a ce mot clé #touchepasmoninfo qui a été très repris ce jeudi.

Et un des journalistes emblématiques des magazines de France 2, Tristan Walecks, a publié un message sur son compte Twitter. Tristan Walecks, pour rappel, a eu prix Albert Londres pour son enquête sur Vincent Bolloré, diffusée dans Complément d’enquête a posté une vidéo. Avec le retour d’une grande figure d’Envoyé Spécial  pour défendre l’émission. Une grande figure ? Et même un fondateur.

Les émissions de France 2 ne sont pas les seules à se faire du mouron. En plus de Complément d’Enquête et d’Envoyé Spécial, le Soir 3 de France 3 serait également en danger. La suppression des éditions du weekend est étudiée pour le début de l’année, celle des éditions de la semaine à la fin de la saison. La direction martèle qu’aucune décision n’a été encore prise.