Le Journal du Tour - L'exploit de Romain Bardet

  • A
  • A
Le journal du Tour est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité du Tour présenté par Simon Ruben.

Bonjour Simon Ruben. Evidemment ce matin on revient sur l'exploit de Romain Bardet. Le français vainqueur hier de l'étape reine des Pyrénées. Et surtout on va parler de la suite parce qu'avec ce succès, Bardet est plus que jamais candidat à la victoire finale

Bardet a démontré une chose, qui est capitale en cyclisme et même en sport en général. C’est que, quand on est fort, il faut savoir se montrer patient. La patience doit être la première vertu de celui ou celle qui domine. Bardet a patienté hier pour n’attaquer qu’en toute fin d’étape.

Maintenant, c’est clair Bardet vise le maillot jaune, écoutez ce discours, ces mots ambitieux, déterminés : il a le maillot jaune en tête ce matin

Vous parlez du leadeur, Simon. Et on va aborder ce chamboulement au classement général. Puisqu'en marge du succès de Bardet le maillot jaune a changé de propriétaire. Ce matin c'est l'Italien Fabio Arou qui devance Chris Froome. Ça veut dire qu’un nouveau tour commence ?

Vous avez deux théories là-dessus, sur laquelle se déchirent les plus éminents spécialistes du vélo. D’un côté, l’impression hier d’un Chris Froome friable, pas invincible et d’un duo de challengers Aru/Bardet qui peut le mettre en danger.

L’autre hypothèse, en revanche, fait valoir que Froome a toujours toutes les cartes en main. Qu’il aurait bluffé hier. C’est l’avis de notre consultant Richard Virenque.

Froome est-il diabolique ou au contraire n’est-t-il qu’humain, trop humain, réponse très vite, aujourd’hui peut-être pas, mais dans le massif central ou les alpes plus certainement.

Simon, en attendant les Alpes, aujourd’hui, 14 juillet, une étape "feu d’artifice" pour quitter les Pyrénées !

Absolument. Une étape atypique : l’une des étapes les plus courtes de l’histoire. 100km seulement entre Saint-Girons et Foix. Avec trois cols difficiles, classé en première catégorie. Une arrivée sur du plat ; en d’autres termes : c’est une étape explosive que nous ont concocté les organisateurs. Pour le 14 juillet, prime à l’attaque. Mais cela promet aussi une étape très nerveuse pour le français Warren Barguil.

On va voir des échappés, on va voir des baroudeurs. Et pourquoi pas un français vainqueur, soyons fous ! Les coureurs ne partiront qu’à 14h45 pour une arrivée prévue sur les coups de 17h/17h30.

On va voir des échappés, on va voir des multiples batailles. En ce 14 juillet, le leitmotiv est tout trouvé : De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !

Merci Simon Ruben !