La Saint Valentin, fête mondiale… ou presque

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde dans votre radio est une chronique de l'émission Europe Soir
Partagez sur :

Certains pays interdisent la fête des amoureux, comme au Pakistan, en Indonésie, en Arabie Saoudite ou Iran. Au Japon, en revanche, la fête est très codifiée.

La Saint-Valentin ne se fête pas partout de la même manière

Interdite au Pakistan ou en Iran. La fête des amoureux dans le monde, c’est pour le meilleur et pour le pire.  Dans la catégorie du pire, on peut mettre les pays qui l’interdisent, toujours poussés par les extrémistes religieux. Pakistan, Indonésie, Arabie Saoudite, Iran. Les petits cadeaux en cœur y sont interdits à la vente. Souvent les jeunes cherchent des stratagèmes pour se retrouver quand même et jouent au chat et à la souris avec la police.

En Finlande, la journée des amis. Il y a aussi ces pays, à l’inverse, où la Saint Valentin ne concerne pas que les amoureux ! Les Etats-Unis par exemple. Là-bas tout le monde s’échange des petits cadeaux ou des cartes, les enfants écrivent à leurs parents. En Finlande aussi : aujourd’hui c’est "ustavanepailleva" (ousta vané pailléva), càd "le jour des amis" ! Les meilleurs potes passent du temps ensemble, font la cuisine, regardent des films et s’offrent des petits cadeaux.

Des mariages de masse à Manille. Mais la  Saint Valentin des amoureux est aussi très populaire en Asie. Dans une petite ville vietnamienne, Hai Phong, a eu lieu le 14 février, comme chaque année, le concours du plus long baiser. Aux Philippines, des milliers de couples se rejoignent sur la baie de Manille pour s’embrasser  tous à minuit. Et chaque année, à la Saint Valentin, sont organisés des mariages de masse, organisés par les Eglises et le gouvernement : 700, 800 personnes qui se disent "oui" en même temps. A Taiwan, le nombre de fleurs signifie quelque chose : une rose, c'est pour un grand amour. onze roses, c’est pour une petite amie. Pour l’amour éternel, il en faut 99. Et 108 roses, c’est la demande en mariage.

En Thaïlande, où l'on offre un ours en peluche le 14 février, le général Prayut Chan-O-Cha, chef de la junte militaire au pouvoir, a profité de la Saint Valentin pour commettre sa quatrième chanson. Elle s’appelle "Cœur de diamant" et passe en boucle depuis quelques jours sur la radio publique. On ne pouvait pas passer à côté.

Des chocolats au Japon. La Saint Valentin est aussi très codifiée au Japon, pour le plus  grand bonheur des chocolatiers. Car aujourd’hui ce sont les femmes qui offraient des chocolats aux hommes et même aux collègues de travail. En fait il y a les "honmei choco" pour l’être aimé, le "fami choco" pour la famille et le "giri choco" qu’on offre par politesse, quasiment par obligation. Et les chocolatiers se frottent les mains parce que dans un mois, le 14 mars, c’est le match retour : on appelle ça le White Day, le jour blanc : cette fois ce sont les hommes qui doivent rendre la politesse et offrir du chocolat blanc.

En Egypte, la police incite les enfants à la délation

Deux garçons qui dénoncent leurs voisins. Le dessin animé en question se veut rigolo mais c’est en fait un message de la police aux enfants. elle les incite à dénoncer leurs voisins lorsqu’ils les trouvent louches. C’est l’histoire de deux garçons Fateen et Bolbol qui se méfient de leurs nouveaux voisins mal rasés, un peu grossiers. Ils se rendent compte qu’ils déménagent la nuit au-dessus de chez eux. Ils trouvent ça louche et vont même informer la police. Et l’épisode se termine par l’arrestation des deux nouveaux voisins sans que l’on sache ce qu’ils ont fait ou avaient l’intention de faire. Le policier leur dit, "bravo les gars", "vous avez dénoncé des méchants  et en plus vous n’en avez parlé à personne d’autre que nous" !

Des réactions sur les réseaux sociaux. Ce dessin animé est diffusé sur la page Facebook du ministère de l’intérieur où il a enregistré 70.000 vues pour l’instant, mais surtout il a fait pas mal réagir sur les réseaux sociaux. Beaucoup critiquent ces personnages "de petits espions" récompensés en plus en chocolat.

Promouvoir la délation. C’est finalement une promotion de la délation. Dans un Etat de Droit normal, ça serait impensable ! Mais en Egypte, les forces de sécurités sont toutes-puissantes. Elles peuvent détenir des dissidents, des journalistes de manière arbitraire, sans procès, parfois dans des lieux secrets. La torture est récurrente. L’année dernière près de 400 personnes ont disparu après leur arrestation. 

Et les gens et pas seulement les opposants ont peur de la police au quotidien. On peut être arrêté simplement parce que l’on est de la même famille qu’un suspect. A tel point qu’à la campagne, beaucoup refusent d’appeler la police quand ils sont témoins d’un accident parce qu’ils savent que les policiers risquent de les embarquer eux aussi, les témoins, sans savoir s’ils sont coupables ou non, exactement comme dans le dessin animé. Et donc l’objectif est double : c’est à la fois de faire croire aux enfants que la police est gentille et de faire un peu plus peur aux parents

Une nouvelle langue découverte en Malaisie

Des chercheurs suédois recensaient les langues des communautés locales de Malaisie quand ils ont entendu dans un village reculé du nord du pays, cet idiome non répertorié jusqu’ici : le Jedek. Une langue qui prône un mode de vie très égalitaire où par exemple il n’existe pas de verbe pour dire la propriété comme " appartenir", "voler" ou "acheter".  A l'inverse le Jedek compte de nombreux mots pour décrire l’échange et le partage. Vive le Jedek pour tous !