Inde : manifestation géante des agriculteurs

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde dans votre radio est une chronique de l'émission Europe Soir
Partagez sur :

Des agriculteurs ont bouclé une marche de près de 200 kilomètres jusqu'à Bombay. Surendettés, ils ne s'en sortent plus et appellent à l'aide.

On va d’abord en Inde, où les agriculteurs ont terminé aujourd’hui une marche monstre de près de 200 kilomètres jusqu’à Bombay. Ils menaçaient de faire le siège du parlement. Qu’est ce qui se passe ?

Les premiers sont arrivés vers minuit, la nuit dernière. Imaginez : une marée humaine qui marche pendant six jours, toute habillée de rouge, la couleur du mouvement qui organisait cette marche. C’est la branche paysanne du "Parti Communiste de l’Inde-marxiste". Ils voulaient être là ce lundi, sous les fenêtres de l’Assemblée de l'Etat de Maharashtra, qui est un gros état du centre-ouest du pays, pour faire pression sur les élus. Déjà en juin dernier, ils avaient manifesté en masse. Qu’est ce qui se passe, me demandez-vous ? Tout simplement, les fermiers ne s’en sortent plus. C’est valable pour tous les agriculteurs du pays mais cet Etat est parmi les plus touchés.

C’est l’immense paradoxe : ce sont ceux qui cultivent qui n’arrivent plus à se nourrir…

Exactement. Ils sont surendettés, étranglés par leur dépendance aux semences et aux engrais alors que les aides publiques et les investissements ont baissé et les prix se sont écroulés dans une économie de plus en plus ouverte. Pour beaucoup de fermiers, l’impasse est telle qu’ils mettent fin à leurs jours. Les statistiques officielles sont terrifiantes : dans cet Etat, entre 1995 et 2015, on compte 70.000 suicides de paysans. En plus, ces dernières années, ils ont tout subi. Averses de grêle, inondations, sécheresse… Et jamais d’aide pour faire face. Alors depuis 2016, ils protestent de plus en plus ouvertement dans le pays. En juin dernier, ils avaient frappé les esprits en déversant du lait et des fruits pourris dans les rues. Et là, donc, voilà cette immense marche rouge, qui a été suivie par tous les médias.

Et le résultat ?

Ils ont été reçus aujourd’hui, par un comité ministériel. Et deux heures de discussions ont suffi pour qu’ils obtiennent des assurances écrites sur bon nombre de leurs revendications. Notamment le transfert de la propriété, dans les six mois qui viennent, des terres forestières qu’ils cultivent depuis des décennies. Le gouvernement de l’Etat de Maharashtra accepte aussi de renégocier les dettes de ces agriculteurs. Les responsables du mouvement restent mobilisés pour obtenir l’annulation totale de ces dettes et la garantie de prix justes pour leurs récoltes. Aujourd’hui ils ont gagné une bataille et repartent même chez eux dans des trains spécialement affrétés par le gouvernement.

On va changer de musique et passer de la musique de Bollywood à la pop, parce que les Suédois viennent de se choisir leur champion pour le prochain concours de l’Eurovision et chez eux ce n’est pas rien… Frédéric Faux, vous êtes à Stockholm pour Europe 1. Ça s’appelle "Dance you off" et c’est chanté par un jeune homme de 20 ans. Vous m’avez dit : "Ils ont enfin choisi, c’est un soulagement parce qu’on n’en pouvait plus."

Oui, c’est enfin fini. Car en Suède il y a encore plus kitsch que l’Eurovision, ce sont les sélections pour l’Eurovision. Ce télé-crochet s’appelle Melodyfestival et ça fait plus de 50 ans que ça dure. Depuis le 4 février, tous les samedis, à 20 heures, dans différentes villes de Suède, une sélection a été organisée et diffusée à la télévision nationale. C’est le programme le plus regardé avec quatre millions de téléspectateurs, et tous les médias en font des tonnes. Tout à coup, vous voyez un couple que vous ne connaissez pas à la une d’un journal. Ce sont deux candidats qui flirtent, ou qui se disputent. Ah j’oubliais, il y a aussi un Melodyfestival version enfants. Bref, c’est un véritable marathon qui va bientôt recommencer car l’Eurovision c’est en mai, mais dès l’automne, des centaines de candidats commencent déjà à envoyer leurs chansons pour la prochaine édition.

Et les Suédois adorent ça !

Oui, en Suède, on adore la musique. Ça commence quand on est enfant, dans les chœurs de l’église protestante. L’éducation musicale, aussi, est gratuite ici. Et on l’oublie souvent, la Suède est le troisième exportateur mondial de musique, derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Une passion qui s’est reportée sur l’Eurovision après une date qui fut historique pour le pays, c’est 1974. Cette année-là, un petit groupe d'inconnus, des Suédois, remportait le concours. Il s’appelait Abba.

En bref. Un président de club de football grec descend sur la pelouse… armé !

On est loin des supporters qui descendent sur la pelouse pour en découdre avec leurs joueurs à Lille. Ce week-end, en Grèce, pour un but refusé à son équipe à la 90e minute d’un match, le président du PAOK Salonique est descendu sur le terrain avec un pistolet à la ceinture ! Comme un cow-boy. Il aurait même dit à l’arbitre : "Vous êtes fini !" Il n’a pas dégainé et a été sorti du terrain, m’enfin curieuse méthode, quand même ! Suite à cet incident le gouvernement grec a décidé aujourd’hui de "suspendre" le championnat. Le secrétaire d'Etat aux Sports a précisé que le championnat ne reprendrait que quand un cadre sûr sera mis en place.