Le journal des sports - Victoire brouillonne pour le PSG à Lorient

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin, des esprits encore bien embrumés.

Comme celui des footballeurs parisiens, encore sonnés par leur rocambolesque élimination à Barcelone, mercredi dernier en Ligue des champions. Hier, victoire brouillonne chez les derniers de la Ligue 1, les Lorientais, sur le score de deux buts à une. Une rencontre notamment marquée par un couac. Le défenseur Serge Aurier, remplaçant, doit suppléer un partenaire blessé. Aurier met alors presque 10 minutes à se préparer, pas de maillot, pas de chaussettes, il n'avait même pas ses crampons au pied. Un épi-phénomène, peut-être, mais révélateur des fébrilités parisiennes du moment. Même si dans les discours, notamment celui du Belge Thomas Meunier, la page "Barcelone" est tournée.
Également hier : Lyon-Toulouse : 4-0 et Saint-Étienne-Metz : deux partout.
Au classement : Premier, Monaco devant le PSG, à trois points. Troisième, Nice, à deux points du PSG. Les Lyonnais sont quatrièmes à 13 points du podium.

Le mot "sport" du jour.

"Cannibale", c’est le surnom de la légende du cyclisme, Eddy Merckx, tant il croquait course après course les victoires. Le Belge, par trois fois, a remporté Paris Nice en 1969, 1970 et 1971. Pour l'arrivée de l'édition 2017 hier, il était sur le bord de la route pour assister au succès du Colombien Sergio Henao. Juste devant, l'Espagnol Contador, battu pour deux secondes de retard. Côté Français ? Trois dans le Top 10. Frustration tricolore d'autant que l'un d'entre eux, Julian Alaphillipe, portait encore le maillot jaune, au départ de l'avant-dernière étape, mais pas de constat alarmant, dressé ce matin par Eddy Merckx.

Un mot de tennis

Lucas Pouille s’est qualifié au troisième tour du relevé tournoi d'Indian Wells aux États-Unis. Qualifications aussi de Nadal, Nishikori et Federer, facile tombeur en moins d'une heure du Français Stéphane Robert.

L'histoire du jour ?

La pétition, qui monte avec 193.312 signatures. L'objet : faire rejouer Barcelone-PSG et le rêve d'effacer le 6-1 et l'élimination. C'est sur change.org, ça cartonne sur Internet. La raison de la pétition : il y aurait eu trop d'erreurs d'arbitrages. À l'origine : même pas des supporters parisiens, mais des supporters du Real Madrid, l'ennemi juré, qui n'ont pas aimé l'exploit catalan.