Le journal des sports - Nabil Fékir met le feu aux poudres dans le derby Saint-Etienne-Lyon

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Le journal des sports présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin : un derby rhônalpin incandescent !

Une fête des voisins qui tourne au vinaigre entre les footballeurs Stéphanois et Lyonnais. Dans le derby de la 12e journée de Ligue 1 ce dimanche, les Lyonnais ont gagné 5-0 à Geoffroy-Guichard. Nabil Fékir, auteur du 5e but à la 85e minute, l'a fêté en enlevant son maillot et en le brandissant, au pied d'une tribune stéphanoise. Vécu par les fans Verts comme une provocation, certains supporters stéphanois envahissent le terrain et sont repoussés par les CRS. Match interrompu une nouvelle fois, il y avait déjà eu une première interruption en début de partie en raison de jets de fumigènes. Le match est allé à son terme, il s'est fini à minuit moins 25. Parole ce matin à l'homme qui a mis le feu aux poudres par son geste, Nabil Fékir, au micro de Canal+.
La Commission de discipline de la Ligue devrait ouvrir jeudi une instruction, sur l'envahissement du terrain et sur le geste provocateur de Nabil Fékir.
En tous les cas, l'ampleur de la victoire lyonnaise à Saint-Etienne est historique. Ces joueurs de l'OL sont troisièmes ce matin alors que les Stéphanois sont sixièmes. Également hier : succès de Lille 3-0 à Metz, Nice-Dijon : 1-0 et victoire 5-0 des Marseillais sur les Caennais. Dans une journée à 34 buts inscrits en 10 rencontres.

Le mot "sport" du jour ?

"Émotion". C'est en larmes, que la marathonienne Shalane Flanagan a coupé le ruban du marathon de New York hier. 40 ans qu'une Américaine n'avait plus achevé à la première place les prestigieux 42,195 kilomètres new yorkais. Cette victoire intervenait cinq jours à peine après l'attaque terroriste qui a tué huit personnes.


L'histoire du jour ?

Le skippeur Omanais Fahad Al Hasni, mis en examen pour viol et placé en détention, ce dimanche. Le marin devait prendre le départ hier au Havre de la Transat Jacques Vabre. Il a été contraint au forfait. La plaignante est une ex-petite amie. Deux versions s'opposent autour du consentement d'un acte sexuel, vendredi soir, dans un hôtel du Havre.