Le journal des sports - L'Open d'Australie et ses surprises

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin, les Bleus du tennis flairent le bon coup !

C’est l'année ou jamais pour briller à l'open d'Australie, le grand chelem de Melbourne. L’horizon est dégagée depuis les éliminations de Murray et Djokovic, les deux premiers mondiaux. Aujourd'hui, c'est Gael Monfils, 6e mondial, qui va tenter de rejoindre les quarts. L'adversaire : Rafael Nadal. Certes, 9e désormais, souligne Monfils, pour qui l'Espagnol reste redoutable.
Demain, Tsonga-Wawrinka, second Bleu en lice pour une place en demi-finale. Tout comme Federer que l'on n'oublie pas face à l'Allemand Zverev.

Le mot "sport" du jour.

"Olympico", c'est ainsi que l'on nomme Lyon-Marseille et Marseille-Lyon en foot. Hier soir, dans le Rhône, les Lyonnais l'ont emporté 3 à 1 lors de la 21e journée de Ligue 1 avec deux buts pour le Bleu Alexandre Lacazette.
Le classement : les Monégasques, victorieux 4-0 des Lorientais, sont seuls leaders, deux points devant leurs dauphins niçois. Les Parisiens sont troisièmes devant Lyon et les Marseillais sont septièmes. Metz, Angers et Lorient sont aux trois dernières places.

Un mot de handball.

On le sait ce matin, les Bleus affronteront les rudes suédois, demain 19h à Lille, pour une place en demi-finale du Mondial. Ces Suédois qualifiés hier après un large succès 41-22 sur les Biélorusses. La compétition a été secouée hier par deux énormes surprises : les éliminations dès les 8es de finale, des Allemands champions d'Europe en titre (27-25 face aux Hongrois) et des Danois, sacrés champions olympiques l'été dernier, 21-20 par le Qatar.

L'histoire du jour.

C'est l'histoire qui semble ne jamais vouloir finir pour Jerémy Beyou. La troisième place du Vendée Globe tend les bras au skippeur de 40 ans. Le problème, depuis plus de 24h, il n'avance plus, bloqué dans une zone sans vent. Il fait à peine du 9 km/h après presque trois mois de mer.
Au dernier pointage, il y a une heure, il restait 145 milles nautiques (environ 270 kilomètres) à parcourir pour Beyou. Il achèverait son premier tour du monde, après deux abandons en 2008 et 2012.