Le journal des sports - Lille, stade suspendu !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Debout les copains !
Partagez sur :

Le journal des sports présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin : Lille : stade suspendu !

Pierre-Mauroy sera à huis clos pour au moins trois semaines, sanction provisoire de la Commission de discipline de la Ligue de foot. Après l'envahissement de la pelouse par des supporters samedi dernier. Concrètement, un match est concerné : Lille-Amiens, le 1er avril, match décisif pour le maintien en Ligue 1, qui se jouera donc sans spectateurs dans les tribunes. L'incident, au cours duquel certains joueurs ont été molestés par ces supporters, a bien sûr alimenté les discussions toute la semaine. L'entraîneur Christophe Galtier a lui tenté la thérapie de groupe.
La Commission de discipline prononcera des sanctions définitives le 5 avril, après enquête. Les Lillois qui se déplacent ce soir à Monaco, début de la 30e journée de Ligue 1. Du côté de l'enquête judiciaire, 10 personnes sont actuellement en garde à vue.

Le mot "sport" du jour ?

"Claque". Claque de fin pour les Lyonnais éliminés de la Ligue Europa dès les 8es de finale.
Les sifflets du public au coup de sifflet final parce que défaite 3-2 à domicile face aux Russes du CSKA Moscou en match retour après un succès 1-0 à l'extérieur à l'aller et avant même la rencontre.
Une grosse centaine de supporters lyonnais a affronté les forces de l'ordre aux abords du stade, huit policiers blessés et trois interpellations.
Les Marseillais seront donc les derniers représentants français en Coupe d'Europe cette saison. Victoire 2-1 à Bilbao. Tirage au sort des quarts de finale prévu à 13 heures. À éviter : Arsenal et l'Atletico de Madrid d'Antoine Griezmann.


L'histoire du jour ?

L’étau se resserre autour du boxeur français Tony Yoka, champion olympique en titre des lourds. L'Agence française de lutte contre le dopage annonce qu'elle se saisit de son cas. Yoka suspendu un an avec sursis par la Fédération française de boxe pour trois récents manquements à des contrôles inopinés. Sauf que l'Agence, elle, devrait alourdir la sanction. Yoka pourrait être suspendu, au moins un an.