Le journal des sports - Le PSG s'impose dans la douleur

  • A
  • A
Le journal des sports est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin, drôle de fin de soirée au Parc des Princes.

Les footballeurs du PSG se demandent encore ce matin comment, ils ont pu remporter ce match de la 24e journée de Ligue 1 face à Lille. Une énorme boulette, perte de balle, du gardien Alphonse Aréola, lancé dans des dribbles fébriles, offre l'égalisation à un partout aux nordistes en toute fin de partie. Et finalement, la victoire parisienne est tout de même au bout des arrêts de jeu : 2-1. Le second but a été inscrit par le Brésilien Lucas en position de hors-jeu ! Au final, ce matin, statu quo en tête. Paris gagne et Monaco aussi. Ce fut dur, 2-1 à Montpellier. Valère Germain le capitaine monégasque, se réjouit ce matin d'une première place conservée malgré les vents contraires.
Au classement, donc : Monaco est premier, le PSG est second à trois points derrière.
Ce soir, à 19 heures, on suivra notamment Nice-Saint-Etienne, Lyon-Nancy et Marseille-Guingamp à 21 heures.

Le mot "sport" du jour.

"Sensation". Retour à Paris, ce soir, de l'une des sensations françaises des derniers Jeux olympiques. Christophe Lemaître, le sprinteur, nous avait enchanté au Brésil en décrochant sur 200 mètres une médaille de bronze venue d'ailleurs. Ce soir, il sera l'une des têtes d'affiche d'un meeting à Bercy, aligné sur l'épreuve du 60 mètres. Depuis sa médaille brésilienne, c'est un nouveau Christophe Lemaître. Il a su, comme le décrypte le consultant athlétisme d'Europe 1 Jean-Claude Perrin, passer outre une flopée de doutes.
Avec Lemaître, ce soir, on retrouvera d'autres médaillés olympiques comme Kevin Mayer, l'impressionnant décathlonien médaillé d'argent. Pas de Renaud Lavillenie en revanche puisque le perchiste est forfait pour une blessure à la cuisse.


L'histoire du jour.

Elle est résumée en ce chiffre : 500 millions de dollars, 468 millions d'euros. C'est le montant des dépenses hebdomadaires du Qatar pour l'organisation de la Coupe du monde de foot 2022. 468 millions d'euros par semaine pour la construction des stades et des structures d'accueil. Ce Mondial bien parti pour être à terme le plus cher de l'histoire avec une dépense totale estimée à 187 milliards d'euros.