Le journal des sports - Le coup de folie de Patrice Evra

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Le journal des sports présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin : le coup de folie !

Le coup de pied dans le visage de l'un de ses propres supporters. Ça s'est passé au Portugal hier soir, avant le match de Ligue Europa, Guimaraes-Marseille. Le défenseur de l'OM, Patrice Evra, pendant l'échauffement, se fait insulter par certains fans descendus des tribunes. Il dégoupille, s'approche et assène un coup de chaussure à crampon à l'un d'entre eux à hauteur du visage. Immédiatement sanctionné par l'arbitre du match, qui l'exclut sur carton rouge avant même le coup d'envoi, une première dans l'Histoire de la compétition. Condamnations unanimes du geste, y compris par l'entraîneur marseillais, Rudi Garcia.
L'épisode pourrait sonner la fin de la carrière d'Evra, 36 ans, qui était notamment le capitaine des Bleus grévistes lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud. L'UEFA et l'OM vont le sanctionner, le club a d'ailleurs ouvert une enquête interne. Une lourde amende et surtout une longue suspension sont attendues. Pour rappel, il y a plus de 20 ans, Eric Cantona, pour des faits quasi-similaires en Angleterre, avait été suspendu sept mois.

Une soirée en tout point négative pour l'OM.

Parce que Marseille a perdu, en plus, 1-0. Tout comme les Niçois Nice, battus 1-0 à Rome par la Lazio. Belle performance des Lyonnais, vainqueurs 3-0 à domicile des Anglais d'Everton.

Le mot "sport" du jour ?

"Bennet'". C'est un surnom, celui de Julien Benneteau que le public de Bercy devrait scander aujourd'hui. Le tennisman de 35 ans est le dernier bleu en lice au tournoi parisien. Il affronte aujourd'hui le Croate Cilic, 5e mondial, pour une place en demi-finale. Il y croit, parce qu'hier, il a signé la performance du jour en éliminant le Belge Goffin, 10e mondial. C'est fini pour Lucas Pouille et Nicolas Mahut.


L'histoire du jour ?

Un formidable message de tolérance venu d'un jeu vidéo. Football Manager, bien connu des fans de foot virtuel, où vous incarnez un patron de club qui gère tout. Et certains joueurs, des joueurs fictifs, pourront révéler dans la nouvelle version qui sort vendredi prochain, leur homosexualité. C'est une petite révolution, parce que si là on parle de virtuel, le tabou dans le foot, lui, est bien réel.