Le journal des sports - L'arbitrage français en ordre de marche

  • A
  • A
Le journal des sports est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin, l'arbitrage français en ordre de marche !

En ordre de marche vers l'avenir vers l'arbitrage, avec la vidéo. C'est le grand débat du moment qui divise. Après le France-Espagne de mardi. Les sifflets français veulent être prêts. Hier, à Clairefontaine, première étape d'une nouvelle phase de test. Sept caméras et un car régie positionnés aux quatre coins d'un terrain sur lequel des jeunes footballeurs se produisent. Rencontre à laquelle Europe 1 a pu assister en exclusivité radio. Niveau international : la FIFA souhaiterait installer l’assistance vidéo pour l'arbitrage à partir de la Coupe du monde 2018.

Le mot "sport" du jour.

"Féminin" comme le foot victorieux, ce matin. Les Lyonnaises et les Parisiennes se sont qualifiées pour les demi-finales de la Ligue des champions. Les Rhodaniennes tenantes du titres, bien que battues 1-0 hier soir par les Allemandes de Wolfsbourg sont qualifiées grâce à leur victoire 2-0 à l'aller. Les Parisiennes ont effacé la défaite la semaine dernière 1-0 face au Bayern Munich en l'emportant 4-0 dans un Parc des Princes comble et comblé. Record d'affluence pour elles avec plus de 13.000 personnes.
Et en demi-finale, fin avril, les Parisiennes retrouveront les Barcelonaises, pour tenter de venger les garçons. Les Lyonnaises connaîtront leur adversaire aujourd’hui. Ce pourraient être les Anglaises de Manchester City.

Un mot de tennis.

Qualification cette nuit pour les demi-finales à Miami de l’Italien Fognini qui a battu le Japonais Nishikori mais surtout de Nadal, tombeur de l’Américain Sock. Federer affronte aujourd’hui Berdych.


L'histoire du jour ?

Trois repreneurs toquent à la porte des rugbymen du Stade Français. La tentative de fusion avec le Racing 92 a mis en lumière toutes les difficultés financières du club de rugby parisien. D'ici un mois, le choix doit être arrêté.