Le journal des sports - JO 2024, vers un duel entre Paris et Los Angeles

  • A
  • A
Le journal des sports est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin, un match Paris-Los Angeles !

C’est l'affiche de la finale pour l'attribution des JO 2024. On vous en parlait dès le début de semaine, mais c'est officiel depuis hier, Budapest se retire à cause d’un manque d'adhésion populaire. Une pétition anti-JO avait recueilli 266 000 signatures ces derniers jours. C'est le retrait de l'outsider, certes mais cela fait toujours un adversaire de moins pour la candidature française ce matin. Les Hongrois ont peu à peu découvert les grandes difficultés que représente une candidature, c'est en tout cas l'analyse d'Armand de Rindinger, consultant pour le sport international.
Le verdict des membres du Comité international olympique sera connu le 13 septembre à Lima au Pérou. On pourrait se diriger vers une surprise, cette idée qui fait son chemin bien que contesté. Le président de ce CIO n'exclut pas une double attribution pour les JO 2024 et 2028.

Le mot "sport" du jour ?

"Frexit", le brexit à la Française. Les Stéphanois quittent l'Europe du foot pour cette saison, ils ont été éliminés des 16es de finale de la Ligue Europa par Manchester United après leur défaite 1-0 à Geoffroy-Guichard devant presque 41.500 spectateurs. Un public toujours singulier qui n’a pas été refroidi par le lourd score de l'aller, 3-0 en défaveur des leurs. Le capitaine stéphanois Loic Perrin est déçu bien sûr, mais il saluait hier cette victoire des tribunes.
Ce soir, place aux Lyonnais contre Alkmaar, les Néerlandais, à partir de 21h05. La qualification pour les huitièmes est en bonne voie après le succès 4-1 à l'aller.
Les résultats des derniers huitièmes de finale de Ligue des champions hier soir avec la Juventus Turin qui l'emporte 2-0 face au FC Porto. Les Andalous de Séville battent 2-1 les Anglais de Leicester.


L'histoire du jour ?

Elle est savoureuse. Anthony Derouard, est un jeune homme de 25 ans. Et bien malgré lui, on pourrait l'appeler, l'Attila du football !! Partout où il passe, ou presque, l'herbe ne repousse pas. Le Parisien raconte ce matin son histoire. À 19 ans, il joue au Mans et le club dépose le bilan. Il s'engage ensuite à Luzenac dans l'Ariège où le club dépose également le bilan. Enfin, Evian Thonon un peu plus tard et, là encore, le club dépose le bilan. Il joue aujourd'hui dans un petit club sarthois, et ne désespère pas de réussir dans un nouveau projet.