Le journal des sports - François Hollande dénonce le "manque de musculation de cerveau" des footballeurs

  • A
  • A
Le journal des sports est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix.

À la Une ce matin, le grand oral des joueurs du Racing.

Les explications des trois rugbymen du club champion de France sur des corticoïdes dans leurs urines, après la finale du dernier championnat de France. Rendez-vous ce matin 10h à Marcoussis. Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff se trouveront face aux membres de la Commission de lutte contre le dopage de la Fédération française. Que doit éclaircir ce collège de médecins ? Le produit a-t-il été injecté uniquement dans un but thérapeutique et non pour l'amélioration des performances ? Dans quelles proportions ? Y a-t-il eu prise d'autres produits ? Le verdict est attendu dans les prochains jours, quel qu'il soit, l'ancien Bleu Laurent Benezech attend que cet épisode alerte sur les risques d'un rugby trop médicalisé.

L'ancien Bleu du rugby Laurent Bénézech joint pour Europe 1 par Emilie Bonnaud.

Un résultat "foot".

Pas d'Euro 2017 pour les Espoirs. En effet, les Bleuets ont été éliminés en qualifications malgré un succès 3 à 0 hier soir en Irlande du Nord.

Le mot "sport" du jour.

"Popularité". Les marins, participants du prochain Vendée Globe, vont pouvoir mesurer leur popularité, d'ici le coup d'envoi de la plus prestigieuse course de voile. Si le départ n'est que le 6 novembre, le règlement exige que dès vendredi, les navires soient amarrés au ponton des Sables d'Olonnes, afin qu'ils soient visibles du public. Cela veut aussi dire, pour les skippeurs"on ne peut plus faire marche arrière" concède Armel Le Cléac'h au micro Europe 1 de Corinne Boulloud.


L'histoire du jour.

Le volet "sportif" des confidences de François Hollande à paraître dans un livre. Le président d'évoquer une réforme de la Fédération française de foot qui devrait organiser"des formations de la musculation de cerveau". On apprend aussi qu'en 2012, dans un contexte disciplinaire tendu autour des Bleus, François Hollande déplorait le manque d'attachement à l'équipe de France : "Il y a les gars des cités sans références, sans valeurs, partis trop tôt de la France".