Journal des sports – Une vague d'indignation à Lyon

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

L’essentiel de l’actualité sportive présenté par Jérôme Lacroix. 

A la Une ce matin, les Lyonnais ont eu peur !

 

Certains spectateurs du Parc OL, hier, venus assister au quart de finale de Ligue Europa Lyon - Besiktas ont renoncé. Après que les heures et les minutes précédant le coup d'envoi ont été émaillées de violences. Environ 20.000 supporters turcs, du club d’Istanbul étaient présents. Des affrontements ont eu lieu avec des fans lyonnais avant la rencontre à l'extérieur du stade. Les forces de l'ordre ont chargé. Puis à quelques minutes du coup d'envoi, des projectiles sont tombés des travées supérieures de la tribune sud du stade, lancés sur les supporters lyonnais. Qui se sont réfugiés sur la pelouse, ainsi envahie. Coup d'envoi retardé de 45 minutes, et consternation du gardien rhodanien Antony Lopes.

 

Au moins, le match, lui, a proposé un spectacle haletant: succès lyonnais 2-1, victoire dans les ultimes instants, 2 buts aux 83e et 84e minutes. Les Turcs menaient au score depuis le quart d'heure de jeu, en première mi-temps.

 

Et justement, lors de cette première mi-temps, l'une des tribunes a accueilli un spectateur bien particulier.

 

Jean-Michel Aulas, l'emblématique président lyonnais. En tribune sud, celle d'où sont parties les échauffourées, au moment où celles-ci ont commencé. Il a déserté la tribune présidentielle pour se rendre au plus près des incidents tentant d’apaiser la situation. Le club de Lyon, responsable de l'organisation, peut s'attendre à des sanctions de l'UEFA. En raison notamment des fumigènes brandis par les supporters turcs qui n'ont pas été décelés lors des fouilles. Match retour jeudi prochain, sans supporters lyonnais, le club avait signifié avant les événements d'hier soir, qu'il n'organiserait pas le déplacement.

 

On finit avec l'histoire du jour ?

 

On a suivi le feuilleton toute la semaine. Le parcours de la meilleure joueuse du squash français s'arrête aux championnats du monde en Egypte. Camille Serme a perdu en demi-finale. Elle ne deviendra donc pas la première Bleue à connaître une finale en championnat du monde, mais déjà atteindre les demi-finale de la grand messe mondiale. C'était une première pour une Française.