Journal des Jeux Olympiques - Que les Jeux Olympiques commencent !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Tous les jours à 8h40, retrouvez le journal des Jeux Olympiques : Victor Dhollande fait le point sur la compétition et les coulisses.

Le sommaire en trois titres :

- Bom dia RIO
- Teddy Riner, ce porte-drapeau
- Oui, oui, oui aux Pokemon Go

Cette fois, c’est parti ! Et comme à chaque début de JO, place d’abord à la cérémonie d’ouverture.

Un show qui devrait durer plus de 3,5 heures, 4.500 volontaires participeront à ce spectacle qui retracera l’histoire du Brésil : l’environnement, l’esclavage, la déforestation ou encore l’immigration, voilà les thèmes qui seront abordés ce soir. Une cérémonie d’ouverture à laquelle participeront bien évidemment les 396 athlètes français.

La délégation française qui sera emmenée par le judoka Teddy Riner.

C’est lui notre porte-drapeau, notre guide pour ces Jeux Olympiques. Il succèdera à Laura Flessel avant d’essayer de décrocher une deuxième médaille d’or olympique.
Teddy Riner, ce beau bébé de 140 kilos est un tout petit peu nerveux comme il l'explique au micro Europe 1 de François Clauss.

Certains athlètes ont déjà eu la chance de connaître les joies d’une cérémonie d’ouverture.

Oui, c’est le cas du boxeur français, Tony Yoka, champion du monde en titre et qui a de très bonnes chances de médaille à Rio. Il se rappelle surtout de l’entrée dans le stade il y a quatre ans.
Une cérémonie d’ouverture que vous pourrez suivre ce soir à partir de 23h, heure française. Il va falloir vous habituer à veiller tard dans la nuit pour suivre toutes les compétitions.

Juste une dernière précision sur cette cérémonie d’ouverture, ils ne seront pas exactement 396 côté Français.

Non c’est tout le dilemme d’assister à cette cérémonie quand votre compétition débute samedi. Deux écoles s’affrontent : ceux qui privilégient leur course, c’est le cas du cycliste Romain Bardet qui ne sera pas ce soir dans le stade Maracana. Et puis la deuxième école, celle des sportifs qui ne veulent rien rater et c’est le cas du handballeur Nikola Karabatic.
Nikola Karabatic l'explique parfaitement au micro Europe 1 de Christophe Lamarre
Pour ses quatrièmes Jeux, la star du sprint Usain Bolt, lui, a préféré se préserver. Le Jamaïcain sera donc le grand absent de cette cérémonie.

Au chapitre dopage maintenant, fin du feuilleton sur la délégation russe.

Après les révélations sur le dopage d’État russe, le Comité international olympique a enfin rendu sa décision. Ils seront finalement 271 sportifs russes à participer à ces Jeux.
Au total, 118 athlètes restent sur le carreau, victimes donc du fameux rapport McLaren.

Mais ces sanctions ne plaisent pas forcément à tout le monde ?

Non, prenez par exemple notre porte-drapeau, Teddy Riner, qui ne veut aucun pardon : "tu as triché, tu ne joues plus", estime le judoka.
Le cycliste Romain Bardet, lui, n’est pas pour une radiation à vie mais il regrette les atermoiements des différentes fédérations dans ce dossier.

Revenons au sport, au vrai. Avec déjà des premiers résultats en football.

Le tournoi de foot a débuté hier et le Brésil de Neymar a déçu pour son entrée en lice. La Seleçao n’a pas fait mieux qu’un triste 0 à 0  contre l’Afrique du Sud.
En revanche, pas de souci pour la Corée du Sud qui a étrillé les îles Fidji huit buts à zéro.

En tennis, on connaît le tirage au sort du tournoi et le moins que l’on puisse dire, c’est que Jo-Wilfried Tsonga n’est pas tombé dans la bonne partie de tableau.

Si son premier tour est largement à sa portée, il jouera contre le Marocain Malek Jaziri, ça risque ensuite de se corser pour Tsonga qui pourrait tomber sur la route du n°1 mondial Novak Djokovic dès les quarts de finale.
Un peu plus de chance pour Gaël Monfils qui sera dans la moitié de tableau d’Andy Murray. Chez les femmes, tirage au sort très compliquée pour Alizé Cornet qui pourrait retrouver l’Américaine Serena Williams dès le second tour.

En tennis, on aura aussi une grosse chance de médaille en double avec Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut.

Nicolas Mahut qui découvre ses premiers Jeux Olympiques à 34 ans. Avec parfois des petits accrocs, des soucis d’organisation ou des légers dysfonctionnements mais qu’importe, la magie des Jeux existe bel et bien.
Nicolas Mahut s'exprime au micro Europe 1 de Corinne Boulloud.


On termine ce journal avec l’info du jour à Rio. Les Pokemon Go sont enfin là !

Gros ouf de soulagement pour les athlètes qui ne peuvent se passer de l’application pour smartphone. Les fans, parmi lesquels on compte le nageur français Yannick Agnel, pourront donc partir à la chasse de Pikachu et bulbizarre. L’appli qui cartonne en ce moment a été lancée hier à Rio, juste à temps pour le début des Jeux.
terminons juste par un petit conseil aux athlètes, allez-y mollo sur le Pokemon Go, ça peut parfois dégénérer. Le champion olympique de gymnastique des JO de Londres a reçu une facture de plus de 4.000 euros pour avoir légèrement, mais vraiment légèrement dépasser sa facture de téléphone…