Journal de Roland Garros - Coup de chaud hier sur le tennis tricolore

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin durant la quinzaine de Roland Garros, Corinne Boulloud revient sur les moments forts du tournoi et sur les évènements à suivre.

Coup de chaud hier sur le tennis tricolore : quatre qualifiés seulement sur 13 engagés.

Il fallait être patient hier pour voir un premier qualifié, en l’occurrence une première qualifiée, Pauline Parmentier en début de soirée. Elle a été suivie par Kristina Mladenovic dans la douleur, ainsi que par Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert. Gilles Simon a chuté d’entrée, cela ne lui était pas arrivé depuis 2008. Benoit Paire, lui, a été ballayé en trois sets par le bulldozer Nadal. Myrtille Georges et Mathias Bourgue n’ont pas réussi à renouveler l’exploit de l’an passé.
À noter que les tenants du titre Muguruza et Djokovic ont assuré leur qualification.

Le chiffre du jour : 2H59

C’est la durée du match de Kristina Mladenovic, hier. Un premier tour complètement fou qui s’est terminé neuf jeux à sept dans la 3e manche et qui aurait pu basculer en faveur de son adversaire l’américaine de 22 ans Jennifer Brady qui découvrait l’ambiance d’un grand court. Kristina Mladenovic, 14e mondiale arrivait à Paris pleine d’ambitions, elle a dû les revoir à la baisse après un faux-mouvement dimanche qui lui bloque le dos. Diminuée sur le court, hier, elle réussit quand même à se qualifier avec courage en espérant retrouver de meilleures sensations dans 48 heures. Sa prochaine adversaire sera Sara Errani, finaliste en 2012.

Et puis "la Der" de Paul-Henri Mathieu à Roland Garros.

Paulo, son surnom sur le circuit, a tiré sa révérence sans tambour ni trompettes. Issue des qualifications, sa fédération lui ayant refusé une invitation pour son 15e et dernier Roland Garros, il a craqué physiquement et s’est logiquement incliné en trois sets face au belge David Goffin, 12e mondial. Paul-Henri Mathieu, touché et vexé, ne veut finalement se souvenir que des belles choses.


Un coup d’œil sur les dernières affiches de ce premier tour, aujourd’hui.

Nous verrons l’entrée en lice de Jo-Wilfried Tsonga qui vient de remporter son premier titre sur terre battue, à Lyon. Nous serons attentifs aux débuts de Gael Monfils, en manque de repères, face à Dustin Brown, l’allemand aux dreadlocks. Et puis ce sera l’entrée dans le tournoi de Stan Wawrinka vainqueur il y a deux ans mais aussi du N°1 mondial, Andy Murray, demi-finaliste l’an passé, sans résultat probant cette saison sur terre battue.