Journal de l'Euro - Bienvenue sur les Champs-Elysao, les Belges à bicyclette et des invités surprise, dont un certain Tomasir Sottoson

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Tous les jours à 8h40, retrouvez le journal de l'Euro : Jérôme Lacroix fait le point sur la compétition et les coulisses.

Au sommaire ce matin :

- Bienvenue sur les Champs-Elysao
- Les Belges, à bicyclette
- Des invités surprise, dont un certain Tomasir Sottoson

Les étendards Rouge et Vert, ont fleuri hier soir sur les Champs-Élysées. Les Portugais sont au total 1,2 million en France, ils ont fêté la qualification de leurs ouailles pour les demi-finales.
Un succès acquis au tirs au but 5 à 3 après une égalité d'un partout à l'issue du temps règlementaire et de la prolongation. Ces Portugais qui réussissent ainsi l'exploit de s'inviter dans le dernier carré sans jamais avoir remporté, aucun de leurs cinq matches dans le temps règlementaire avec cinq résultats nuls. Les Polonais, eux non plus, n'ont pas perdu un match de l'Euro et malgré le réveil hier de leur buteur star Robert Lewandowski, ils quittent le tournoi sur leur meilleur résultat continental.

Les Portugais qui seront fixés ce soir sur leur adversaire.

Ronaldo face la superstar galloise Gareth Bale, son coéquipier du Real Madrid ou face à Eden Hazard, vedette de la Belgique. Eden Hazard qui est de retour dans la région qui l'a vu naître au football, car la rencontre se tient à Lille, où il a débuté. Bien sûr la Belgique compte plus que jamais sur lui et comme toutes les stars de cet Euro, il a sa chanson.
Le groupe de rock Bruxellois Keeper Volant propose cet hymne qui sera peut-être repris ce soir par la vague de supporters des Diables Rouges attendue à Lille. 150.000 devraient effectuer le court déplacement jusqu'au Nord de la France y compris Philippe de Belgique, le roi, qui assistera à la rencontre au stade Pierre-Mauroy.
 
Pendant ce temps-là, à Clairefontaine :

Les Bleus ont dû composer avec une averse de grêle passagère lors de l'entraînement d'hier. Les 23 Bleus ont tout de même pu s'exercer, tous car l'infirmerie est vide. On l'attend ce France - Islande qui aura lieu dimanche à 21h. Tous, même les plus jeunes mordus de ballon comme Marius, 8 ans, c'est déjà "presque" les vacances.

Des Bleus qui ne pourront pas s'entraîner au Stade de France demain, veille de match, pour l'ultime séance avant le grand rendez-vous. Il s'agit de ménager la pelouse de Saint-Denis, ils resteront donc à Clairefontaine, avant de gagner en toute fin de journée, un hôtel Pullman dans le quartier de Bercy, comme avant le premier match face à la Roumanie.

Tout le monde trouve ces Islandais sympathiques, un élan de sympathie qu'a bien saisie l'ambassade d'Islande en France qui a créé un générateur de nom islandais sur Internet, si vous avez envie de vous prendre pour un Vicking.