Vu : le zaping de retour sur France dès aujourd'hui

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des médias est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Six mois après l’arrêt du programme court de Canal+, France 2 va proposer dès aujourd’hui un programme similaire baptisé Vu.

À la Une ce matin :

-Tout ce qu’il faut savoir sur Vu, la nouvelle version du Zapping de Canal+ lancée aujourd’hui sur France 2

-Carole Rousseau pressentie pour animer un jeu sur le service public

-Des anciens journalistes d’i-TELE réunis pour un projet commun

On commence avec le grand retour du Zapping à la télévision dès aujourd’hui sur France 2

Six mois après l’arrêt du programme court de Canal+, qui compile chaque jour les séquences fortes du petit écran avec impertinence, son réalisateur historique Patrick Mesnais va proposer dès aujourd’hui sur France 2 un programme similaire baptisé Vu, et il en dit plus sur cette nouvelle émission dans une interview publiée par la chaîne.

Comme le Zapping, Vu aura un ton taquin et poil à gratter en alternant le meilleur et du pire de la télévision. Des images dénichées par une équipe d’une douzaine de personnes, les yeux rivés sur une centaine de chaînes de six heures à trois heures du matin. Les premiers numéros de Vu seront diffusés du lundi au samedi à 17h25 sur France 2, avant d’être programmés à 16h45 et à 20h50 dès lundi prochain, et ceux tous ceux qui n’auront pas vu Vu pourront toujours le revoir sur la chaîne France Info à 18h40 ou en replay.

Carole Rousseau pressentie pour animer un jeu sur France 2.

Un format israélien, baptisé Who’s Asking, dont le concept est simple : chaque candidat choisit sur un mur de photos le visage d’un téléspectateur qui va lui poser une question.

Alors que ce nouveau jeu pourrait arriver prochainement sur France 2, plusieurs animateurs vont être testés lors de pilotes tournés cette semaine. Puremedias parle de Carole Rousseau, tandis que Téléstar évoque Bruno Guillon et Laurent Luyat. Selon nos informations d’autres personnalités s’essaieront à la présentation de Who’s Asking, comme Benoit Chaigneau ou encore notre ami Willy Rovelli.

France 2 toujours : une chroniqueuse d’Actuality quitte l’émission.

La journaliste, Isabelle Saporta, ne fera plus partie de la bande du talk-show quotidien de Thomas Thouroude sur France 2, comme elle l’a annoncé ce week-end sur son compte Twitter.

Le motif de sa décision : un échange tendu avec la navigatrice et femme politique Maud Fontenoy, dont elle a mis en cause l’engagement sur l’écologie dans l’émission de vendredi. Isabelle Saporta se consacrera désormais à ses autres activités, comme l’écriture de ses livres.

Ali Baddou rejoint France 3.

L’ancien animateur du Supplément de Canal+ s’apprête à faire son grand retour à la télévision. À partir du mois de mars prochain, il présentera l’émission culturelle Drôle d’endroit pour une rencontre, le vendredi soir en deuxième partie de soirée sur France 3.

Ali Baddou succède à Nicolas Demorand, dont les autres activités ne lui permettront plus de suivre la cadence de l’émission, désormais diffusée trois fois par mois. Le Parisien révèle ce matin qu’Ali Baddou a un autre projet avec le service public, un numéro spécial de Vu du Ciel consacré au Maroc, son pays d’origine. Diffusion prévue au mois de mars sur France 2.

Arthur adresse un message à ses détracteurs.

L’animateur emblématique de TF1 a posté ce week-end un message sur son compte Facebook. L’occasion de faire le bilan de sa carrière bien remplie jusqu’ici, mais aussi de pousser un petit coup de gueule contre ceux qui passent leurs temps à le critiquer.

Arthur se réjouit d’avoir créé plusieurs formats à succès dans le monde entier, dont Vendredi tout et permis, Star Ac’, Les Enfants de la Télé, La Fureur, ou encore Stars sous Hypnoses. Avant d’évoquer Diversion, sa nouvelle émission autour de la magie : "J’ai hâte de vous la faire découvrir, c’est un des plaisirs de ce métier, créer, développer, rencontrer de nouvelles personnalités, comme ces six magiciens tellement talentueux. Rien que pour ça, j’adore mon métier, n’en déplaise" dit-il.

Des anciens journalistes d’i-TELE ont un projet en commun.

Parmi les 98 journalistes partis de la chaîne suite à un conflit d’une durée historique avec la direction, certains ont déjà retrouvé un employeur, mais d’autres se sont fait plus discrets jusqu’ici…

Plusieurs anciens visages d’i-TELE se sont réunis pour monter un projet commun, dont ils révéleront les détails aujourd’hui lors d’une conférence de presse. Pour l’heure, les deux leaders du projet Olivier Ravenello et Sonia Chironi n’ont pas précisé s’il s’agit d’un nouveau site d’information ou d’une société de production.

Florent Pagny braqué ce week-end.

Samedi soir, alors qu’il était au volant de sa voiture de sport, le chanteur et coach de The Voice s’est fait voler son véhicule par deux faux policiers non loin de son domicile dans les Yvelines.

Les deux hommes, à bord d’une voiture bord d’une voiture blanche avec un gyrophare, ont arrêté Florent Pagny, lui ont demandé de descendre de son véhicule avant de le menacer avec un pistolet. Florent Pagny n’a pas cherché à résister aux braqueurs. Selon Le Parisien, les gendarmes de la brigade de recherches de Rambouillet sont chargés de l’enquête.

Catherine et Liliane reportent leur spectacle.

Le mois dernier, on vous annonçait que les deux secrétaires les plus célèbres de France préparaient un spectacle sur scène autour du monde de la télévision pour le festival d’humour de Paris.

Mais les fans de Catherine et Liliane devront patienter jusqu’au 11 février prochain pour découvrir Alex Lutz et Bruno Sanchez sur scène à la salle Pleyel, en raison d’un problème médical ayant touché Alex Lutz.


On termine avec le chiffre du jour :

800 millions d’euros. C’est selon Libération la somme injectée récemment par l’émir du Qatar dans les chaînes de BeIn Sports pour renflouer les caisses de l’entreprise.

Lancée en France en 2012, BeIn Sports a réussi à attirer plusieurs millions d’abonnés en raflant les droits de nombreuses compétitions sportives, mais tout cela a un coût : en quatre ans, le groupe de chaînes Qatari a perdu plus d’un milliard d’euros.