"On a échangé nos mamans" de retour

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des médias est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

L'émission d'abord diffusé sur M6 va connaître une nouvelle édition sur NT1. 

A la une des médias mercredi :

-          L'émission "On a échangé nos maman"s a changé de chaîne

L'émission On a échangé nos mamans est de retour à la télévision. La chaîne de la TNT NT1 a choisi de recycler l'ancien programme de M6, qui sera diffusé en prime time dès le mardi 16 juin. Lancée en 2004 sur M6, l'émission propose à deux familles complètement différentes d'échanger leur maman pendant une semaine pour découvrir les habitudes de l'autre foyer. A la fin de la semaine, les couples font le bilan de leurs expériences.

-          Cristina Cordula lance "les rois du shopping" sur M6

M6 va lancer pour la première fois la version masculine de son émission de shopping à succès Les reines du shopping. La première semaine de compétition débutera le lundi 15. Le concept ne change pas : les participants auront trois heures pour s'habiller de la tête aux pieds, se coiffer et s'occuper de leur barbe selon le thème imposé. Le tout, pour la modique somme de 500 euros. "Il faut être accroc du shopping, avoir la bonne volonté", explique l'animatrice de M6 à propos du casting de l'émission.

-          Le président du CSA défend la nomination de Delphine Ernotte

La nomination de Delphine Ernotte à la tête du groupe France Télévisions fait beaucoup parler dans les médias. Olivier Schramec, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, était entendu mardi par la commission des affaires culturelles de l'Assemblée mardi où il a défendu "la régularité" et "l'impartialité" du processus de nomination. Une nomination jugeait "opaque", "mystérieuse, "anti-démocratique" par certains observateurs. Olivier Schramec  affirme n'avoir fait preuve d'aucune pression ou de partie pris et qu'un "certain niveau de confidentialité était nécessaire" pour l'audition des candidats. Un syndicat de France Télévisions a porté plainte en justice contre cette nomination. De son côté, le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a de nouveau réclamé une commission d’enquête.

-          LVMH va racheter Le Parisien

Le groupe de luxe LVMH,  déjà propriétaire des Echos, a formulé une offre de rachat du Parisien, de  son édition nationale Aujourd’hui en France et de la filiale de distribution Proximy. La société mère LVMH aurait proposé  la somme de 50 millions d'euros. Le projet doit être soumis au groupe  Amaury, le propriétaire actuelle du Parisien et de l'Equipe, puis valider par l'autorité de la concurrence. Une réunion des salariés du Parisien a eu lieu mardi, ils  craignent des réductions d'effectif.