France Télévisions va réformer France 3 en profondeur

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des médias est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

La chaîne du service public va revoir sa grille en profondeur afin d’en finir avec son image de chaîne à la ligne éditoriale peu claire, entre ses antennes régionales et nationales, mais aussi son image de chaîne coûteuse.

À la Une ce matin :

-France Télévisions va réformer France 3 en profondeur

-Un rapport parlementaire accuse le CSA de connivence lors de l’attribution d’un canal de la TNT à la chaîne Numéro 23

-Julien Courbet condamné pour atteinte à la vie privée dans son ancienne émission Sans aucun doute

On commence avec les grands changements qui attendent France 3 dans les années à venir.

La chaîne du service public va revoir sa grille en profondeur afin d’en finir avec son image de chaîne à la ligne éditoriale peu claire, entre ses antennes régionales et nationales, mais aussi son image de chaîne coûteuse : 800 millions d’euros de budgets et près de 3.500 employés, le tout pour une audience nationale en dessous des 10%.

Pour ce faire, la direction de France Télé s’apprête à réformer la chaîne, et ce en plusieurs étapes, comme le révèle le Figaro ce matin. Tout d’abord, l’attribution de la direction de l’ensemble des antennes régionales et nationales à Dana Hastier, mais aussi la diffusion de plus de programmes régionaux sur l’antenne nationale, ce qui permet de mutualiser les coûts. Enfin, grande nouveauté : chaque antenne régionale de France 3 pourra décider de programmer son propre prime time, pendant que France 3 National diffusera un autre programme.

Un rapport parlementaire accuse le CSA de connivence lors de l’attribution d’un canal de la TNT à la chaîne Numéro 23.

Décidément, la chaîne consacrée à la diversité suscite de nombreuses polémiques! La dernière en date : un rapport parlementaire publié cette semaine, accusant le CSA de connivence lors de l’attribution d’un canal de la TNT à Numéro 23 en 2012.

Selon le rapporteur Marcel Rogemont, le Conseil a été "trop complaisant en affectant la chaîne à son dirigeant Pascal Houzelot, sans effectuer aucune analyse de son plan d’affaire, très faiblement documenté". Il reproche également au CSA d’avoir cédé à différentes demandes des représentants de Numéro 23, afin que la convention soit la moins contraignante possible, et d’avoir agrée les évolutions capitalistiques de la chaîne, avec beaucoup de légèreté et de complaisance. Le rapporteur a conclu en proposant une loi visant à renforcer les outils juridiques à la disposition du CSA. De son côté, le conseil a réagi en affirmant que le parlement est dans son rôle.

Jean-Pierre Elkabbach en discussions avec i-TELE.

Suite au départ de plusieurs dizaines de journalistes en raison d’un conflit sans précédent entre direction et rédaction, la chaîne info du groupe Canal+ tente de se reconstruire, et de faire venir de nouveaux visages sur son antenne.

Parmi les pistes évoquées : Jean-Pierre Elkabbach. Selon Le Parisien, le journaliste politique d’Europe 1 est actuellement en discussions avec Vincent Bolloré pour intervenir sur i-TELE, bientôt rebaptisée C News, avec une interview quotidienne.

Julien Courbet condamné pour atteinte à la vie privée dans son ancienne émission Sans Aucun Doute.

L’animateur/producteur et l’ancien patron de TF1 Patrick Le Lay ont été condamnés hier à payer des amendes de 6.000 et 3.000 euros pour atteinte à la vie privée, après la diffusion d’un témoignage en caméra cachée dans l’émission Sans Aucun Doute, sur TF1 entre 1994 et 2009.

Dans ce magnéto, on apercevait la belle-mère d’un homme qui cherchait à récupérer sa fille, dont il avait obtenu la garde après une séparation douloureuse. Le visage de cette femme avait été flouté lors de la diffusion de l’émission, mais des proches et des collègues de travail l’avaient tout de même reconnue.

France 2 va relancer son concours culinaire Qui sera le prochain Grand Pâtissier ?

Après trois saisons aux audiences plutôt satisfaisantes, la chaîne du service public a décidé de commander une nouvelle fournée d’épisodes de son concours de pâtisserie, une émission qui fait prendre deux kilos rien qu’en la regardant.

Selon le Parisien, quatre numéros ont été commandés à la société Martange Productions pour une diffusion à l’automne 2017. Reste à savoir qui sera le prochain animateur de Qui sera le prochain Grand Pâtissier? après le départ de Virginie Guilhaume.

Le musée Grévin hésite à exposer la statue de Cyril Hanouna.

Alors que Nikos Aliagas a inauguré son double de cire la semaine dernière, une autre star de la télé pourrait ne pas avoir cette chance.

Le Parisien révèle ce matin qu’après avoir quasiment terminé la fabrication de la statue de Cyril Hanouna, le Musée Grévin ne l’installera pas début 2017, comme c’était initialement prévu. La célèbre galerie Parisienne songerait même à ne pas l’exposer du tout, et ce en raison des nombreuses polémiques autour de Touche Pas à Mon Poste cette année. Pour sortir de cette situation épineuse, le directeur général du Musée envisagerait de rencontrer l’animateur phare de C8, qui serait sans doute très déçu de ne pas découvrir la réplique de Baba en cire.

Raphaël Mezrahi évoque son interview lunaire de Nabilla.

Spécialiste du malaise, l’humoriste a piégé de nombreuses stars avec ses interviews dans lesquelles il se glisse dans la peau d’un journaliste gaffeur et maladroit. Sa dernière victime en date : Nabilla, lors de La Grande Rassrah sur C8.

Invité de La Cour Des Grands sur Europe 1, Raphaël Mezrahi a raconté les coulisses cet entretien des plus cocasses.

Et puis félicitations au chef des sports d’Europe 1 François Clauss, récompensé aux Micros d’Or 2016 de L’Union des Journalistes des Sports en France.

L’UJSF, qui défend les droits et les intérêts des journalistes sportifs français et étrangers organisait cette semaine les Micros d’Or, une cérémonie récompensant les meilleurs journalistes sportifs tous médias confondus.

Et nous sommes très fiers de vous annoncer que le lauréat dans la catégorie radio n’est autre que Francois Clauss, chef des sports d’Europe 1, pour son portrait très réussi d’un lutteur français d’origine russe, au nom pas très simple à prononcer : Zelimkhan Khadjiev.


On termine avec le chiffre du jour.

32 euros. C’est la modique somme à débourser pour offrir à vos proches une boîte de jeux Money Drop et jouer aux jeux des trappes de TF1 en famille pendant les fêtes.

Ce matin, Le Parisien consacre une page aux jeux télévisés déclinés en jeux de société. Parmi eux, on trouve donc Money Drop, mais aussi Vendredi Tout est Permis, In Ze Boite de Gulli, sans oublier la boîte à jeux Slam, pour Slamer en famille.