César : Florence Foresti ne souhaite plus présenter la cérémonie

  • A
  • A
Le journal des médias est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

L'humoriste, qui s'était brillamment prêtée au jeu de la présentation des César l'année dernière, ne souhaite pas renouveler l'expérience.

À la Une ce matin :

-Florence Foresti ne souhaite plus présenter les Césars sur Canal+

-i-TELE entame aujourd’hui sa cinquième semaine de grève

-Maître Gim’s ne veut plus jamais venir aux NRJ Music Awards

On commence avec Florence Foresti, qui ne souhaite plus présenter la cérémonie des Césars sur Canal+.

L’année dernière, la célèbre humoriste a animé cette grande cérémonie qui récompense les talents du cinéma Français pour la première, et dernière fois. Dans un entretien au magazine Elle, Florence Foresti annonce qu’elle ne souhaite pas rempiler l’année prochaine.

La comédienne préfère que cette expérience reste unique, et préfère donc laisser sa place à un autre, même si elle avoue avoir elle-même demandé à occuper le rôle de maîtresse de cérémonie pour l’édition 2016. Pour l’heure, on ignore qui succèdera à Florence Foresti à la tête des Césars en 2017, la semaine dernière dans La Nouvelle Edition sur C8, le comédien Patrick Timsit a révélé avoir discuté avec la production pour prendre la tête de ce beau rendez-vous.

i-TELE entame aujourd’hui sa cinquième semaine de grève.

Les journalistes de la chaîne info ont voté en fin de semaine dernière la reconduction du mouvement de grève jusqu’à aujourd’hui.

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et la Ministre de la culture, Audrey Azoulay, doivent recevoir la direction du groupe Canal+ à la mi-journée pour trouver rapidement une issue au conflit, qui oppose direction et réaction depuis maintenant 29 jours.

Des informations exclusives sur Chantez comme jamais, la soirée musicale avec tous les chroniqueurs de Touche Pas à Mon Poste.

Mercredi soir, en prime time sur C8, Cyril Hanouna animera la première de Chantez comme jamais, un divertissement musical dans lequel les chroniqueurs vedettes de Touche Pas à Mon Poste pousseront la chansonnette avec de grands artistes.

Des duos qui s’annoncent d’ores et déjà cultes. Selon nos informations exclusives, Géraldine Maillet chantera aux côtés de Patrick Sébastien, Cyril Hanouna fera un featuring avec Black M, tandis qu’Isabelle Morini Bosc posera sa douce voix mélodieuse sur un tube des années 90, Bye Bye de Ménélik.

Maître Gim’s annonce qu’il ne retournera plus jamais aux NRJ Music Awards.

Présent samedi soir à Cannes, la superstar du rap était l’un des favoris de la cérémonie musicale de TF1, nommé dans trois catégories différentes. Mais la machine à tubes de la Sexion d’Assault n’a remporté aucun prix, il s’est notamment vu souffler la victoire par Amir dans la catégorie "chanson française de l’année".
Un palmarès que Maître Gim’s ne semble pas digérer. Ce week-end, sur les réseaux sociaux, il a annoncé qu’il ne souhaitait plus jamais retourner aux NRJ Music Awards, un message accompagnés de plusieurs hashtags qui en disent long, dont celui-ci : "les chiffres ne sauraient mentir".

La présentatrice du 19/20 de France 3, Carole Gaessler, révèle avoir été approchée par une autre chaîne.

La journaliste qui s’invite chaque soir dans le salon de millions de Français avec son 19/20 était ce week-end l’invitée du Tube de Canal+. Lors de son entretien avec Isabelle Ithurburu, Carole Gaessler a révélé avoir été approchée par une chaîne concurrente, avant d’expliquer pourquoi elle a choisi de refuser cette proposition.

Un trait d’humour de Jean-Michel Apathie crée la polémique.

Invité sur le plateau de Public Sénat, le journaliste politique a vivement critiqué une certaine classe politique Française, avant d’appuyer ses convictions par un exemple très concret, à prendre au second degré.
Un trait d’humour qui n’a pas vraiment fait rire Francois-Xavier Bellamy, le maire-adjoint en charge de la culture à Versailles, qui s’est emballé sur Twitter contre "la folie de la haine contre l’héritage" qu’incarne Jean-Michel Apathie. D’autres personnalités politiques, dont Marion-Maréchal Le Pen et Isabelle Balkany s’en sont prises au journaliste suite à ces propos.

Le journaliste Français retenu en Turquie depuis vendredi dernier est désormais libre.

Olivier Bertrand, journaliste des Jours avait été arrêté vendredi dernier par les autorités turques pendant un reportage à Gaziantep, près de la frontière Syrienne, car il n’avait pas demandé les accréditations nécessaires auprès des autorités, selon l’agence Turque Anadolu.

Le média en ligne Les jours a annoncé hier qu’Olivier Bertrand était désormais libre, et dans un avion pour Paris. Son arrestation a suscité une importante mobilisation des médias et des politiques ce week-end.

Aux États-Unis, Donald Trump s’en prend au célèbre New York Times.

Quelques jours après son élection, le 45e président des États-Unis a posté ce week-end une longue série de messages sur Twitter.

Parmi ces twitts : plusieurs tacles adressés au célèbre New York Times, qui n’a pas soutenu le candidat républicain pendant sa campagne. Donald Trump a notamment écrit ceci : "Wow, le New-York Times perd des milliers d’abonnés à cause de sa couverture très mauvaise et hautement imparfaite du phénomène Trump". Donald Trump s’est donc lâché une nouvelle fois sur Twitter ce week-end, et ce malgré sa promesse d’utiliser plus modérément les réseaux sociaux.


On termine avec le chiffre du jour :

1.500, comme les 1.500 spectateurs présents au concert de Sting samedi soir, lors de la réouverture du Bataclan. Cette soirée riche en émotions a été diffusée cette nuit sur France 2, et elle sera à nouveau programmée ce soir en 2e partie de soirée sur France 4.