Dominique Farrugia pousse un coup de gueule

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

L'acteur et producteur, Dominique Farrugia, est en colère contre le gouvernement. En cause, l'allongement des délais d'aménagement des lieux publics aux personnes handicapées.

Retrouvez le journal de la santé avec Guillaume Genton dans le Grand Direct de la Santé tous les jours de 11h à 12h.

 A la une de l'actualité santé du jeudi :

-          Les ondes électromagnétiques pourraient soigner le cancer

Des chercheurs de Limoges espèrent mettre au point un nouveau traitement du cancer, grâce aux ondes électromagnétiques. Ces chercheurs français, qui travaillent actuellement sur cette nouvelle méthode, espèrent bientôt parvenir à éliminer des tumeurs. Le principe est simple : des petites électrodes placées près d'une cellule permettent de transmettre des ondes électromagnétiques pulsées, c’est-à-dire des impulsions électriques très ciblées. Le premier essai devrait être expérimenté sur le cancer du cerveau. De plus, ce procédé pourrait également être utile dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.

 

-          Le réalisateur Dominique Farrugia pousse un coup de gueule

Le Parlement a validé mardi le report de l'accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées. Certains bâtiments disposent désormais de neuf ans supplémentaires pour se mettre en conformité. Sur Twitter, l'acteur et producteur Dominique Farrugia, atteint d'une sclérose en plaques depuis 25 ans, juge cette décision "inadmissible". En effet,  la loi initiale sur le handicap, votée en 2005, prévoyait une mise aux normes généralisée d'ici janvier 2015. Seulement, dans les faits, toutes les structures ne sont pas aménagées pour recevoir des personnes en situation de handicap. Cette réforme a aussi été dénoncée par le collectif "pour une France accessible" qui parle "d'ordonnance de la honte".  

 

-          La Corse interdit le tabac sur une partie de ses plages

Dix plages de Corse, dont certaines à Ajaccio, Bonifacio et Porto-Vecchio, seront désormais non-fumeurs, c'est l’une des annonces faites par la Ligue contre le cancer vendredi. Cette Ligue contre le cancer a créé le label "Plages sans tabac" il y a trois ans. Cette labellisation passe par une signature de conventions entre la Ligue et les trois municipalités concernées. Pour information, 23 plages ont déjà été labellisées en France. En conséquence, la Ligue demande aux municipalités de mettre en place un contrôle effectif pour vérifier que l'interdiction de fumer est bien respectée. Dans le cas contraire, l'infraction serait assortie d'une amende de 17 euros.