Des selfies de tétée pour soutenir l’allaitement

  • A
  • A
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

A l'occasion de la semaine mondiale de l'allaitement, l'Unicef invite les mères qui allaitent à publier des "brelfie", contraction de "breastfeeding" (allaitement) et de "selfie", sur les réseaux sociaux.

On commence par cette vidéo, visionnée par plus d'un million d'internautes sur la page Facebook de la SPA de Marseille.

Une vidéo qui choque les défenseurs des animaux, puisque l'on y voit des chats, une mère et ses chatons enfermés dans un carton, déposé sur le trottoir, au milieu des poubelles, pour être ramassés par les éboueurs. Les pauvres petites bêtes ont été sauvées in-extremis, comme le raconte Laurent Oddos, responsable de la SPA de Marseille qui a filmé la scène.
Laurent Oddos, de la SPA de Marseille, au micro Europe 1 de Yann Terrou.

Des selfies de tétée pour soutenir l’allaitement

C’est la semaine mondiale de l’allaitement et à cette occasion, l’Unicef invite les mères qui allaitent à publier des "brelfie", contraction de "breastfeeding" (allaitement) et de "selfie" sur les réseaux sociaux.
Des actrices et des mannequins se sont déjà prêtées à l'exercice, tout comme de nombreuses anonymes qui n'hésitent pas à publier ces photos glorifiant l'allaitement et dont l'objectif est de défendre leur droit à donner le sein en public.
Une pratique qui n'est pas toujours bien acceptée. Facebook avait d’ailleurs créé une polémique en censurant ces photos qui contrevenaient à sa politique concernant la nudité.
L'Unicef affirme pourtant que "le lait maternel est le premier vaccin d'un bébé, la première et la meilleure protection qu'il a contre les maladies".

La planète a chaud, beaucoup trop chaud

C’est un bien triste portrait de la Terre que brosse le rapport annuel sur l’état du climat rédigé par 450 scientifiques du monde entier.
2015 a battu de nouveaux records, en ce qui concerne les températures, la montée des eaux et les émissions de gaz à effet de serre.
Et la mauvaise nouvelle, c’est que 2016 s'annonce encore pire.

Mieux vaut courir que lever de la fonte.

Dans l'Antiquité déjà, certains penseurs avaient établi un lien entre l'exercice physique et l'intelligence.
Aujourd'hui, on sait que tous les sports ne sont pas égaux en terme de nouveaux neurones générés. Aucun haltère n’aide à muscler son cerveau et c’est désormais démontré, c’est la course à pied qui stimule le plus l’intelligence. Si la pratique d'un sport ne génère aucune connaissance, elle facilite néanmoins l'apprentissage, à condition bien sûr d'exploiter ces nouvelles ressources.
Et à ce petit jeu-là, c’est la course à pied qui a les effets bénéfiques les plus importants.
L’un des chercheurs américains résume bien la situation en rappelant que "Les haltérophiles peuvent donc se vanter d'avoir Arnold Schwarzenegger dans leur camp, mais que les coureurs, eux,  ont Alan Turing, un génie des mathématiques capable de courir un marathon en 2h40".

Pour vivre vieux, mieux vaut épouser une femme intelligente !

C’est ce que révèle une étude écossaise, se marier à une femme au QI supérieur garantit une vie longue, plus heureuse et un risque moindre de développer Alzheimer, rien que ça.
De quoi y regarder à deux fois avant de passer la bague au doigt d’une bimbo écervelée. Le débat et la discussion sont une excellente gymnastique pour le cerveau, à l’image des mots croisés.
En revanche, l’étude ne dit pas si s’acoquiner avec un benêt présente un risque pour la santé des femmes.

A quoi sert l’orgasme féminin ?
Selon des chercheurs américains, il aurait joué un rôle majeur dans le déclenchement de l’ovulation chez nos très lointains ancêtres mais cette fonction se serait perdue en route, avant de devenir une unique source de plaisir.
L’évolution de l’espèce a donc modifié ce rôle.
On le sait, depuis l’antiquité, l’orgasme féminin intrigue les spécialistes qui ont tenté, sans grand succès, d’expliquer sa fonction. Aristote notait que les femmes pouvaient concevoir sans rien ressentir. Chez les hommes, en revanche, l’orgasme est nécessaire pour l’éjaculation et le transfert de sperme.


On termine avec le chiffre du jour

Quand on leur pose la question cruciale, vous en conviendrez : "que préférez-vous entre le sexe ou la nourriture ?"
42% des femmes sondées pour une étude américaine choisissent le dîner tout comme 26% des hommes !