Anti-épileptique : la Dépakine soupçonnée d'engendrer l'autisme ou des malformations

  • A
  • A
L'info santé du jour est une chronique de l'émission Allô Europe 1
Partagez sur :

Une étude de l'Agence du Médicament, révélée ce matin par le Canard Enchaîné, indique qu'entre 2007 et 2014, 10.000 femmes enceintes auraient été traitées avec ce médicament, soupçonné d’engendrer de l'autisme, des malformations et des retards de développements chez leurs enfants.

A la Une ce matin :

-         Les révélations du Canard Enchaîné ce matin autour du scandale de la Dépakine

-         11.000 canards abattus en Aveyron après la découverte d’un nouveau cas de grippe aviaire

-         Les allergies saisonnières ralentiraient notre mémoire

-         Sans oublier le chiffre du jour

On commence par de nouvelles inquiétudes autour de la Dépakine, un médicament anti-épileptique du laboratoire Sanofi.

Une étude de l'Agence du Médicament, révélée ce matin par le Canard Enchaîné, indique qu'entre 2007 et 2014, 10.000 femmes enceintes auraient été traitées avec ce médicament, soupçonné d’engendrer de l'autisme, des malformations et des retards de développements chez leurs enfants.

On ne connaît pas précisément le nombre d'enfants victimes de malformations pour cette période mais le constat n'étonne pas Marine Martin, Présidente de l'association de l'association de défense des victimes de la Dépakine, au micro Europe 1 de Martin Feneau

Un nouveau cas de grippe aviaire détecté dans un élevage de canards en Aveyron.

Résultat : quelques 11.000 canards vont être abattus dans cet élevage de la commune de Palmas. Il s’agit du deuxième foyer détecté en moins d’un mois dans le département.

Pour rappel, il n’y a pas de risque de contamination pour l’homme, qu’il s’agisse des éleveurs ou des consommateurs. En revanche, la production de foie gras devrait baisser de 25% en 2016 et les prix, eux, augmenter de 10 à 20%.

Aux États-Unis, un nouveau décès dû au virus zika inquiète.

C’est une première au Texas, un bébé né avec une grave malformation du cerveau est mort hier. C’est ce qu’ont annoncé les autorités de santé. Sa mère avait été infectée par le virus Zika à l’occasion d’un voyage en Amérique latine.

Pour l’heure, les États-Unis, ont enregistré 21 cas de transmission autochtone du virus, tous dans un même quartier de Miami en Floride. La Floride, dont le sénateur s’est une nouvelle fois fait remarquer, Marc Rubio, le candidat malheureux à l’investiture présidentielle américaine, refuse que les femmes enceintes infectées par le virus Zika puissent avorter, et ce,  même si l'enfant risque de naître avec une microcéphalie sévère.

Retour en France avec une meilleure protection des salariés sur leur lieu de travail contre les ondes magnétiques.

Un nouveau décret au Journal Officiel fixe de nouvelles limites aux employeurs en terme de santé et de sécurité. Les ondes électromagnétiques, on le sait,  proviennent par exemple des écrans de télévision, d'ordinateurs, de téléphones portables, de tablettes, d’objets connectés, des fours micro-ondes ou encore des radars.

A partir du 1er janvier 2017, l'exposition à ces ondes ne devra pas dépasser des valeurs limites définies par ce texte.  Les employeurs devront adapter les postes de travail à un niveau d'exposition "aussi faible que possible", notamment pour les femmes enceintes.

Les allergies saisonnières ont des effets sur notre mémoire.

Peut-être que vous aussi, vous avez les yeux qui coulent, le nez qui gratte à moins que ce ne soit l’inverse. Mais ces allergies saisonnières feraient bien plus que seulement nous faire éternuer ou pleurer. À long terme, elles auraient aussi des effets sur notre cerveau et sur notre mémoire. Le cerveau exposé à des allergènes de pollen de graminées, produiraient plus de neurones dans l'hippocampe, la région du cerveau responsable de la formation de nouveaux souvenirs. Et cette production exagérée de neurones a des conséquences à long terme sur l'apprentissage et sur la mémoire.

Les chercheurs vont poursuivre leurs recherches afin de découvrir si le cerveau de ces personnes allergiques vieillit plus vite que celui de celles qui ne craignent pas les pollens.


On termine avec le chiffre du jour

Le coup de foudre porte bien son nom car "tomber amoureux" ne serait qu’une affaire de secondes, voire même de microsecondes. C’est ce que révèle les chercheurs de l’université de Syracuse, près de New York. Cupidon serait hyper rapide puisqu’il suffirait d’un cinquième de seconde pour tomber amoureux de quelqu’un soit le temps d’un regard, d’un sourire, et même juste d’un effleurement.

Oui, le début d’une belle histoire ne tient décidément à rien. Tout est affaire d’hormones, comme on s’en doute. 12 hormones interviennent dans un « coup de foudre »ce qui, selon les conclusions de l’étude, entraîneraient les fameux "papillons dans le ventre".