Logement : trois milliards débloqués pour des grands travaux

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal de l'éco est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

François Hollande veut accélérer les investissements dans le logement. Lors de ses vœux, il a d'ailleurs annoncé que trois milliards d'euros seraient débloqués pour réaliser des grand travaux.

La Bourse aujourd’hui à l’équilibre 

En hausse toute la journée elle termine à +0,13%, à 4.384 points.

 
Le chiffre du jour : l’inflation

L'inflation a été nulle en moyenne en France sur l'ensemble de l'année 2015, ralentissant nettement après avoir atteint 0,5% en 2014 et 0,9% en 2013.

La raison essentielle est la chute des prix du pétrole. Les prix à la consommation de l'énergie ont accusé un recul de 4,7%, nettement plus important qu'en 2014 (-0,9%). Hors prix de l'énergie, les prix à la consommation ont augmenté en moyenne de 0,5% en 2015 surtout les services de transport et de communication. Cette inflation 0% aurait du pousser le gouvernement à abaisser le taux du  Livret A de 0,75% à 0,50%. Comme on l’a dit : il a préféré le laisser inchangé.

 
Le fait du jour : vous revenez sur les annonces de François Hollande pour débloquer trois milliards d’euros pour des grands travaux

Le chef de l’État avait parlé de grands travaux lors de ses vœux, on se demandait ce que c’était. Il l’a expliqué hier lors du bicentenaire de la Caisse des dépôts : il s’agit d’accélérer les investissements dans le logement. Ce secteur a été un désastre depuis 2012, à cause des lois Duflot, et cette erreur coûte, selon l’Insee, 0,4 point de croissance. François Hollande qui relance en ce moment tous les moyens pour inverser la courbe du chômage s’est décidé à donner un coup de pouce à la construction de logement. C’est tard mais c’est bien.

Et concrètement que fait le gouvernement de ces 3 milliards ?

Une fois n’est pas coutume le dispositif est malin. Il est double. Premièrement, l’État va prêter 1,5 milliard qui permettront à la Caisse des dépôts de lever huit milliards consacrés à la construction de 50.000 logements sociaux. Secundo, l’État va créer une grande foncière publique où il va regrouper tous les terrains du secteur public, pour y relancer la construction. C’est intelligent puisque chaque ministère était réticent à céder ses terrains, ça trainait. Désormais c’est cette foncière qui aura la main. Tertio, de l’argent sera mis pour rénover les bâtiments publics aux normes des nouvelles énergies.

Au total, ce n’est pas un mauvais plan. Au contraire. Dommage qu’il arrive si tard...