Le groupe Volkswagen rappelle 800.000 voitures

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal de l'éco est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Il s'agit cette fois d'un possible problème, non pas de diesel, mais de pédale sur des véhicules de ses marques Volkswagen et Porsche.

La Bourse en nette baisse

-2,13% à 4.330. Des volumes d’échange très faibles à la veille de ce week-end pascal de quatre jours mais il s'agit de la troisième séance de baisse. La cause est, pour aujourd'hui, le renforcement du dollar.


Le chiffre du jour

Les salariés français surfent 2h10 par jour, dont 1h15 à des fins personnelles. Ils perdent 6h15 de travail par semaine et près d'un mois de travail par an, selon l'étude 2016 de Olfeo sur l'utilisation d'Internet au travail. Les salariés partagent leur temps entre les sites d'actualité (21%), les blogs et forums (19%), les plateformes de vidéos ou de radios (15%), les sites de commerce en ligne (13%) et les réseaux sociaux (9%).

 

L’entreprise du jour

Le groupe Volkswagen va rappeler préventivement environ 800.000 voitures dans le monde pour un possible problème, cette fois ci non pas de diesel mais de pédale sur des véhicules de ses marques Volkswagen et Porsche, a-t-il annoncé jeudi. Des Touareg de la marque Volkswagen et 409.477 Cayenne pour la marque Porsche, tous assemblés entre 2011 et 2016, a précisé le groupe dans des communiqués séparés.

 

Le fait du jour : deux mauvais résultats pour le gouvernement : le chiffre du chômage et le moral des chefs d’entreprise qui s’effrite

Le climat des affaires, calculé par l’Insee en interrogeant des milliers de patrons français, qui avait baissé d'un point en février, a encore reculé d'un point en mars. A ceci, on ajoute les 38.000 chômeurs supplémentaires. Le ralentissement en Chine, la crise qui touche des pays émergents importants comme la Russie et le Brésil, les soubresauts des marchés financiers. Tout cela n'’est pas bon pour le gouvernement parce que cela ne donne pas une bonne indication sur l’investissement, un moteur encore éteint de la croissance française.

L’Insee reste quand même assez optimiste pour la croissance 2016, avec 0,4% au premier et au second trimestre donc l’objectif du gouvernement de 1,5% pourrait être atteint. Cependant, beaucoup d’économistes ont des prévisions plus basses, vers 0,2% justement à cause de cet investissement. L’indice du moral des chefs d’entreprises n’étant pas très bon. En outre, c’était avant les attentats de Bruxelles et avant les reculs du gouvernement sur la loi El Kohmri et les critiques des organisations patronales, la CGPME a d'ailleurs parlé d’une réforme ratée.

Ce n’est pas bon pour le moral, mais bon…