Le Carambar redevient Français

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal de l'éco est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Le fond d’investissement du groupe Lazard, Eurazeo, est en négociation finale pour racheter à la multinationale américaine Mondelez, les Carambar mais aussi Krema et La Pie qui Chante.

La Bourse repart dans le rouge

-1, 31% à 4.386 points. Décrochage par rapport à Wall Street à cause des inquiétudes sur le niveau de l’euro qui est remonté de 1,05 dollar à 1,14 dollar. La FED veut-elle abaisser encore le dollar c’est à dire remonter encore l’euro ? Ce n’est pas bon pour l’économie européenne.

Le chiffre du jour

L’inflation dans la zone euro a été négative en mars avec -0,1%, ce qui n'est pas non plus favorable à l'économie européenne.
 

L’entreprise du jour : le Carambar qui redevient français

Le fond d’investissement du groupe Lazard, Eurazeo, est en négociation finale pour racheter à  la multinationale américaine Mondelez, non seulement les Carambar mais aussi Krema, La Pie qui Chante (Michoko, etc.). Le coût de ce rachat tournait autour de 250 millions d’euros.

Le fait du jour : la mobilisation des étudiants contre la loi El Khomri. C’est un paradoxe, Le gouvernement ne parvient pas à convaincre les jeunes qu’il fait cette loi pour eux. Pourquoi cette incapacité ?

On a dit par manque de pédagogie, c’était vrai au début. La réforme du code du Travail a été trop vendue comme un cadeau fait au Medef pour débloquer les embauches dont a tant besoin François Hollande.
Sur le fond, il y a une très belle raison à la mobilisation étudiante et une très moche raison.

Commençons par la moche. Il y a deux groupes de jeunes en France : les étudiants, en gros la moitié, et les autres, l’autre moitié, ceux qui ont arrêté au bac ou bien qui n’ont rien du tout. Tous les jeunes rament au début à entrer sur le marché du travail mais les premiers, ceux qui ont fait des études supérieures, finiront au bout de trois ans en moyenne par trouver un CDI. Pour eux c’est le saint Graal. Après avoir tant lutté, pas question donc de voir le CDI enfin attendu perdre ses attraits et se dégrader en perdant de ses protections. Mais là où c’est moche comme refus c’est que les autres jeunes, non diplômés, ont besoin eux de cette flexibilité des CDI.

C’est la réalité en France comme dans les autres pays, quand les patrons ont plus de facilités de licenciement et moins peur des embauches, ils peuvent ouvrir plus facilement leurs portes et les non diplômés sortiraient de leur précariat permanent. Les étudiants ne défendent que la belle jeunesse, la jeunesse diplômée. C’est de l’égoïsme !

La bonne raison maintenant. La bonne, c’est que les jeunes ont toujours raison de se révolter contre ce qui ne va pas. C’est vrai que le travail se dégrade. On a rogné sur les progressions de salaires, on rogne maintenant sur les protections. Il y a le sentiment d’un toujours moins et c’est vrai. L’économie française ne tourne pas bien. Le chômage est de 6% en Allemagne, 5% en Grande-Bretagne et aux États-Unis mais c'est le double en France. Ce qui n’est pas normal.

Les jeunes ont donc raison de se mobiliser contre cet échec. Ils sont dans leur ensemble frappés par cette injustice. Mais encore faudrait-il qu’ils élargissent leurs regards et leurs critiques. Ils devraient s’en plaindre par exemple au système éducatif.

Le fait du jour : le constructeur américain de voitures électriques Tesla lance cette nuit une nouvelle voiture de moyenne gamme à partie de 35.000 dollars

C’est un pari que tous les autres constructeurs vont regarder de très près. Les lancements de nouveautés technologiques deviennent des événements. On avait la nouvelles versions de Microsoft, puis les iPhones et voilà les voitures. Tesla a été créé seulement il y a 13 ans par Elon Musk,qui s’est enrichi avec la fondation de Paypal.

La bonne idée a été de partir sur le haut de gamme. La Model S, la grande berline de la firme de Palo Alto, est capable de rouler à l’aise plus de 250 kilomètres sur autoroute. Elle coûte entre 72.000 et 150.000 euros. Le système de pilotage autonome vous fait conduire sans les mains, ou presque. Last but not least, la voiture se met à jour comme un smartphone et il n'y a donc plus besoin de racheter un modèle neuf pour bénéficier des dernières nouveautés. L’autonomie est devenue très importante puisqu'elle est de 800 km et Tesla a mis en place des points de rechargement rapide et gratuit. 50.000 exemplaires ont déjà été vendus.

Tesla veut changer de dimension avec le nouveau modèle et espère vendre le Model 3 à 500.000 exemplaires d'ici à 2020. Il faut à la fois continuer d’innover sur la conduite automobile mais produire en masse sans défaut et multiplier les bornes de rechargement. Ce n'est pas facile du tout de sortir d’une niche pour devenir grand constructeur. L’autre pari concerne la batterie au lithium, aura-t-on assez de lithium dans le monde ?

Mais Elon Musk "uberise" l’automobile, il provoque une rupture fondamentale. C’est un entrepreneur tous azimuts que ce soit sur internet, dans l’automobile ou encore dans les fusées. La marque Tesla est bien à l'image de notre époque.