COP21 : les "super riches" s'inquiètent pour le climat

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal de l'éco est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Bill Gates, Jeff Bezos, Marc Zukerberg, Richard Bronson de Virgin et une poignée d’autres multimilliardaires ont créé un fonds public privé intitulé "énergie propre". Ce fonds a reçu le soutien de François Hollande et de Barack Obama.

La Bourse en légère hausse

+0,46 % à 4951
La bourse profite de la baisse de l’euro, au plus bas vis à vis du dollar
Les valeurs exportatrices sont les mieux placées
Le titre du groupe aéronautique affiche la meilleure performance du CAC 40 depuis le début de l’année, avec un gain de près de 65 %. Depuis son plus bas atteint en mars 2009 à 8,76 euros, le titre a même été multiplié par près de 8 !

 
La personnalité du jour Patrick Drahi

A ses dépends, sa filiale Télécom SFR a été condamné à 10,7 millions d’euros d’amendes pour prix abusifs dans l’ile de la Réunion.
SFR est déjà sous le coup de Trois enquêtes de la commission de la concurrence et de plainte pour manques d’investissements dans le réseau.
Par ailleurs les investisseurs s’inquiètent de la dette,  la valeur d Altice a été divisée par deux depuis cet été.

 
Le Fait du jour : la COP21 sous un angle particulier : les super riches s’inquiètent pour le climat

Les ultras riches, Bill Gates, Jeff Bezos, Marc Zukerberg , Richard Bronson de Virgin et une poignée d’autres multimilliardaires ont créé un fonds public privé intitulé "énergie propre" et doté pour l’instant de déjà 10 milliards de dollars avec des contributions des US de la Chine de l’inde et du Brésil.
Ils partent du meilleur point de vue de la réalité : le constat que les technologies actuelles ne permettent pas d’atteindre et de loin l’objectif de hausse limités à deux degrés que se donnent les gouvernements à Paris.
La seule manière d’arriver aux deux degrés serait d'accélérer les recherches sur les technologies à basse émission de CO2. Il s’agit des techonologies du solaire, du nucléaire, des économies d’énergie, du transport, du stockage et du captage de CO2.
Bill Gates, qui va mettre deux milliards de dollars, affirme que des percées majeures sont réalisables à condition de ne pas chercher une rentabilité immédiate ; ce fonds va financer des recherches de long terme.
 

Ce fonds a reçu le soutien de François Hollande et de Barack Obama.

Le président américain veut en doubler le montant à 20 milliards d’ici à cinq ans tandis que la France veut doubler ses propres efforts.

Ce fonds pour financer des nouvelles innovations est la meilleure nouvelle pour le climat. Les contraintes, ça ne marche pas. Les fonds verts, ça ne marchera pas. On n’avancera pas vraiment tant qu’on offrira pas des alternatives efficaces et moins chères que nos  objets  actuels, les centrales à charbon, les voitures à essence, le chauffage au fioul, etc. etc dès que des solutions alternatives existeront alors les gens les adopteront très vite. Mais il faut trouver ces technologies. elles sont , Bill Gates a raison, à notre portée.