Bourse : la semaine de l'embellie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal de l'éco est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

La Bourse en léger repli, juste en dessous de la barre des 4500 points, mas termine tout de même la semaine avec 4,5%

Le meeting du jour : affrontement verbal sur la monnaie entre Japon et USA. Taro Aso, le ministre des finances japonais, a dit à Wahington à son homologue Jack Lew qu’il n’était pas du tout content de la baisse du dollar qui vaut maintenant 108 yen. L’américain a répliqué que le Japon s’était engagé à ne pas dévaluer le yen pour autant. Ce n'est pas encore la guerre des changes, mais la guerre des mots !

Le fait du jour : la Bourse termine une bonne semaine qui lui a fait quasiment effacer les pertes du début d’année. Le début d’année avait été très négatif, en effet, en février, l'indice passait de 4400 à 3900. Pourquoi ? Par crainte d’un récession mondiale: à l'époque on pense que la Chine va mal, qu'elle ne fera pas les 6% de croissance officiel mais tout juste 3%. Et aux USA il y avait une grosse inquiétude aussi : après 5 années de reprise, celle-ci était elle déjà finie ? Les USA en récession, déjà ? la conséquence fut l’effondrmeent du pétrole et avec lui la rente des pays producteurs. Comme cela représente 2/3 de l’économie mondiale et que l'Europe est incapable de prendre le relais, les Bourse ont viré au rouge à cette époque.

Mais en fin de semaine dernière, le retour du printemps fut concommitant avec l'embellie sur les places financières. Finalement l’économie chinoise a rendu un bon chiffre d’exportation, et peut prétendre à ses 6%. Les USA nous rassurent également avec leur 2,5% de croissance. Ce n’est pas flambant mais c'est solide. Ajoutez l’espoir d’un accord entre l'Arabie Sahoudite et l’Iran pour stabiliser le cours du brut vers les 40-50 dollars et voilà !

On a eu exagérément peur au début d’année, du coup la bourse repart. Elle gagne en 5 jours 6% et 250 points la voilà vers les 4500

Peut-elle encore remonter ?

Peut être un peu. Mais attention Wall street est déjà très cher, les firmes valent 17 fois leurs bénéfices alors que la norme est de 14 fois seulement. L'Europe ne peut pas remonter la pente seule. On peut monter encore mais ce serait bien si déjà on se stabilisait à 4500 points

N’oubliez pas que la bourse est au niveau de 1988 : les période de hausse facile, c’est fini depuis 17 ans...