Festival de Cannes: Agnès Varda présente "Visages, villages", son nouveau documentaire

  • A
  • A
    Le Journal de Cannes est une chronique de l'émission Europe matin
    Partagez sur :

    Avec un photographe, ils ont sillonné la France pour capter des visages d'inconnus, et les coller sur les murs de leur village. 

     Au sommaire ce matin: 

    - Agnès Varda qui présente son nouveau documentaire, passionnant.

    - La compétition officielle, avec la projection hier soir du premier film Netflix

    - Et puis les indiscrétions : Dubosc et Onteniente se retrouvent pour un nouveau film


    Les mots de l'immense Agnes Varda, résonnent sur la croisette. Où elle présente son nouveau documentaire

    Elle est partie sillonnée la France, avec le photoraphe JR. Dans un camion. Ils ont capté des visages d'inconnus, dans toute la France, pour ensuite imprimer ces photos en format géant et les coller sur les murs de leurs villages.

    Voilà là c'est JR qui se moque d'Agnès Varda, en tous cas ils forment un duo enchanteur à l'écran. "Visages, villages", c'est le titre, présenté ici hors compétition, qui sort dans les salles fin juin, et sincèrement, ne le loupez pas !

    Et la compétition elle se poursuit avec la présentation hier soir de deux nouveaux films.

    La Lune de Jupiter d'abord, film hongrois. L'histoire d'un migrant syrien qui reçoit trois balles dans le corps et qui se met à léviter, à voler. Film surprenant mais qui nous interroge sur la place des migrants, et l'obsession de nos sociétés contre eux.

    Et puis le premier film produit par Netflix a été projeté

    Okja, l'histoire d'un énorme animal au grand cœur. Vous allez l'adorer Wendy. Élevé par une jeune fille pendant dix ans. Et qu'un géant de l'agroalimentaire veut récupérer pour faire la promotion de ses nouveaux produits. C'est un film qui dénonce notamment l'élevage intensif, la société de consommation. Le président du jury, Pedro Almodovar, a déjà prévenu que comme il ne sortira pas en salle, il ne le mettra pas au palmarès. Le réalisateur d'Okja, Bong Joon-Ho lui a répondu en conférence de presse. Voilà Okja, qui ne sera donc visible que par les abonnés Netflix à partir du 28 juin.

    Et place ce soir au premier français en compétition, 120 battements par minute, de Robin Campillo avec notamment Adèle Haenel, on en reparlera demain matin Wendy.

    Et on termine Mathieu, avec vos indiscrétions

    -   Le réalisateur iranien Ashgar Farhadi prépare un film en espagnol avec Javier Bardem et Penelope Cruz. L'histoire d'un kidnapping dans un petit village espagnol. Tournage cet été, et le film sera donc prêt pour Cannes l'année prochaine.

    - Et puis Fabien Ontoniente et Franck Dubosc préparent un nouveau film, qui s'appelera All Inclusive. L'histoire de familles qui partent en vacances, tout inclus, et évidemment ça ne va pas se passer comme prévu. C'est en cours d'écriture, et pour l'instant donc, pas de Camping 4 en projet.

    Le Journal de Cannes, tous les matins à 8h40 ! A demain Mathieu !

    A demain !