Benicio Del Toro dans Sicario, le polar de Cannes

SAISON 2014 - 2015
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
    Partagez sur :

    Mathieu Charrier fait le point sur les films du festival de Cannes et les dernières actualités de la Croisette.

    A la une de la Croisette mercredi : 

    -          La CIA contre le cartel mexicain de la drogue

    Benicio Del Toro et Emily Blunt ont monté les marches à l'occasion de la projection du film de Denis Villeneuve, Sicario. Le polar de la sélection officielle raconte l'histoire d'un groupe de la CIA et d'un agent du FBI chargés de combattre des cartels de narcotrafiquants mexicains. Le film d'action a été très apprécié, explique le journaliste Mathieu Charrier. Une surprise dans cette sélection car "On reste accroché à son siège pendant deux heures" déclare le journaliste. Le réalisateur canadien ne voulait pas venir à Cannes : "Ce n'était pas mon idée de venir à Cannes. On m'a dit "on voudrait présenter le film à Thierry Frémaux" (ndlr : délégué du festival de Cannes)… " Sicario est un film qui explore, qui critique une certaine manière de faire de l'Amérique", explique Denis Villeneuve.

    -          Le réalisateur chinois Jia Zhang-ke entre en compétition

    Après deux récompenses au festival de Cannes, le réalisateur Jia Zhang-ke revient sous les projecteurs de la Croisette avec Mountains May Depart ("Shan He Gu Ren" en chinois), en lice pour la Palme d'or. Le réalisateur chinois raconte l'histoire d'une mère qui doit choisir entre deux prétendants : un pauvre et un riche. Puis le film nous emmène en 2025 pour découvrir les conséquences de son choix. En parallèle, il montre également les mutations de la société chinoise actuelle sur trois décennies. "Dans ce film, j'ai voulu mettre en avant ce à quoi l'être humain est confronté dans sa vie : toutes les questions qu'il doit se poser sur la naissance, la famille, la vieillesse ou la mort", explique le réalisateur. Le film, projeté mardi à la presse, a été très apprécié.

     -     Un mercredi érotique sur la Croisette

    Le réalisateur du long-métrage Irréversible, Gaspar Noé, revient à Cannes avec un film hors compétition intitulé Love. Un "mélodrame sexuel en 3D"  qui met en scène Murphy, un jeune homme qui se souvient de sa plus grande histoire d'amour avec Electra, une jeune fille disparue. Les recettes de ce film interdit au moins de 18 ans : Sexe, drogue et rock'n'roll. Love sera  projeté en séance de minuit sur la Croisette.

    -          Julie Gayet en femme d'affaires

    La comédienne Julie Gayet n'est pas venue sur la Croisette pour se reposer, mais pour promouvoir un film qu'elle a produit avec sa société Rouge International. Son film Comoara (Le Trésor en français), réalisé par le roumain Corneliu Porumboiu, est sélectionné parmi les dix-neuf films présents dans la catégorie "Un certain regard". L'histoire se déroule à Bucarest en Roumanie, où deux pères de familles partent à la recherche d'un trésor dans le jardin des grands-parents. 

    Les émissions précédentes