Vanessa Burggraf quitte "On n'est pas couché"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Après une saison difficile, la chroniqueuse a décidé de rejoindre la rédaction de France 24 à la rentrée.

Place au décryptage média de notre expert, Jérôme Ivanichtchenko. Et on va revenir ce matin sur ce coup de théâtre dans le mercato télé ! Un an après son arrivée, Vanessa Burggraf quitte France 2 et "On n'est pas couché" ! Alors que Laurent Ruquier assurait encore il y a quelques semaines que la journaliste conserverait sa place de chroniqueuse la saison prochaine, Vanessa Burggraf a décidé de jeter l'éponge. Elle sera en ligne avec nous dans quelques instants, mais avant cela Jérôme revenons sur cette saison très compliquée pour la chroniqueuse de Laurent Ruquier.

Saison chaotique même. C'est peu de le dire. Il y a encore un an, Vanessa Burggraf était totalement inconnue du grand public. Seuls les téléspectateurs de France 24 connaissaient son visage. Depuis, elle s’est fait un nom, mais pas toujours pour de bonnes raisons… Au fil de la saison, elle a régulièrement été étrillée par les réseaux sociaux, d'abord pour son manque d’aisance pour ses hésitations pour son agressivité avec certains invités aussi pour sa désinvolture.

Comme ce jour de février où elle interroge le candidat à la présidentielle Philippe Poutou. Le sujet est sérieux très sérieux même. Il concerne des millions de Français : on parle de licenciements et de la proposition de Philippe Poutou de les interdire. Mais l’interview tourne au fou rire.

L'épisode défraie la chronique. Philippe Poutou sort choqué de l'enregistrement de l'émission. Certains téléspectateurs le sont aussi à la diffusion de cette séquence. Elle illustre selon eux une forme de mépris de classe et laisse entrevoir une élite parisienne moqueuse face à un petit candidat inaudible

Plus récemment, c’est aussi le professionnalisme de Vanessa Burggraf qui a été mis en cause

Oui, souvenez-vous, c’était au mois de mai. Une passe d'armes entre la chroniqueuse et Najat Vallaud-Belkacem. La discussion tourne autour de la réforme de l'orthographe. Une réforme de l’orthographe que Vanessa Burggraf attribue à tort à l'ancienne ministre de L'Education nationale.

Cette fois, la séquence entame la crédibilité de la journaliste accusée de manquer de rigueur. Les critiques redoublent. Elles contraignent Laurent Ruquier à voler au secours de sa chroniqueuse. Fidèle à sa réputation de paratonnerre pour ses équipes, l’animateur fait tout pour protéger celle qu'il avait lui-même choisie pour remplacer Léa Salamé au côté de Yann Moix.

Experte, précise, télégénique, hitchcockienne. Il pensait avoir trouvé en elle le profil idéal en cette année présidentielle. C'était oublier que le poste de chroniqueur dans "On n’est pas couché" l’un des plus exposés dans le paysage médiatique nécessite d’autres qualités. La première, c’est d’avoir le cuir épais. Très épais même.