Une Ambition intime : Marine Le Pen utilise une photo de l'émission sans l'accord de Karine Le Marchand

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Karine Le Marchand a demandé à Marine Le Pen de retirer une photo issue de l'émission Une ambition intime de ses tracts qui a été, selon elle, utilisée sans son accord.

Ce matin, on s’intéresse à Karine Le Marchand qui se retrouve, contre son gré, au cœur de la campagne de Marine Le Pen.

Oui, elle apparait sur un tract de la candidate FN distribué lors du meeting organisé ce week-end à Lyon. Ce tract il reprend tous les codes d'un magazine féminin. Avec une série de punchlines accrocheuses et ce titre : "Telle que je suis !". L’objectif, c’est de présenter Marine Le Pen en tant que femme, dans sa plus parfaite humanité. On y découvre les détails de son parcours professionnel, de sa vie personnelle, de son rôle de mère.

Et surprise, sur une des photos qui illustre ce portrait, on y voit Marine Le Pen et Karine Le Marchand en train de lever le coude, de trinquer ensemble. Alors, cette image, elle vous rappelle forcément quelque chose… Une séquence, tirée du premier numéro de l’émission Une ambition intime diffusé au mois d’octobre sur M6.

Samedi, en découvrant cette image et l’utilisation qui en était faite par le Front National, Karine Le Marchand a réagi : sur Twitter, elle indiquait qu’elle n’a jamais été sollicitée pour donner son autorisation, elle réclamait même le retrait immédiat de la photo.

Un retrait dont le FN ne veut pas entendre parler. Le parti de Marine Le Pen s’est permis de rappeler à Karine Le Marchand que l’image en question était une capture d’écran de l’émission et que de ce fait, il était dans son droit… Un message qui a suffi à l’animatrice d’M6 qui a accepté cet argument dans un dernier tweet laconique.

Sauf que la polémique n’est peut-être pas close.

Oui, d’un point de vue juridique, l’argument de la capture d’écran n’est pas suffisant pour autoriser une reproduction dans n’importe quel contexte. Les magazines télé utilisent régulièrement ce procédé des captures d’écran, mais se servent de la valeur informative d’une séquence, pour la relater, pour la commenter…

Dans le cas qui nous occupe ce matin, l’utilisation qui est faite de cette image est tout autre, surtout elle n’est pas anodine. Elle contribue à présenter la candidate Front National dans une attitude positive. C’est de la promotion politique / une forme de propagande même, diraient certains… Techniquement, Karine Le Marchand pourrait donc demander en référé le retrait de cette image et la destruction de ces tracts, dans la mesure où ils font naître une confusion sur ses convictions politiques.

Des convictions que l’animatrice a toujours cachées. Au lancement de son émission, très critiquée pour son mélange des genres, elle répétait qu’elle n’avait pas l’intention de jouer le moindre rôle dans la campagne présidentielle, qu’Une ambition intime n'était pas une "émission politique" mais une émission "sur les politiques", voulant s’intéresser aux personnalités de celles et ceux qui briguent la présidence de la République.

Ce matin, elle est confrontée à ce qu’on appelle un "effet boomerang". Une récupération dont elle se serait passée volontiers.