TPMP : Bertrand Chameroy annonce son départ en pleine émission

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Bertrand Chameroy a annoncé son départ de Touche pas à mon poste en précisant qu'il ne supportait plus toutes les polémiques autour de l'émission.

Le fait média du jour, c’est le départ de Bertrand Chameroy de l'équipe de Touche pas à mon poste. Le chroniqueur a annoncé hier, en direct, devant tous les téléspectateurs, qu'il quittait "provisoirement" TPMP.

Une séquence pour le moins confuse et totalement inattendue. Il est 20h08, hier soir, lorsque Bertrand Chameroy prend la parole. Pas pour assurer sa chronique habituelle, mais pour raconter une entrevue qu’il a eu avec Cyril Hanouna, quelques minutes seulement avant le début de l’émission.

Stupeur, Bertrand Chameroy jette l’éponge et il l’annonce, comme ça, en plein direct. Il affirme qu’il se sent moins à l’aise, il est essoré par le rythme de l’émission, et par la surmédiatisation. Trop, c’est trop, le chroniqueur a besoin de prendre du recul et il quitte donc une émission dans laquelle il est présent depuis 2012.

Après cette annonce, Cyril Hanouna lance une page de pub. Au retour en plateau, Bertrand Chameroy est toujours là et cette fois, il évoque un autre type de pression pour justifier sa décision : celle exercée par les réseaux sociaux, ce bruit médiatique qui entoure l’émission et qui se traduit par d’innombrables commentaires de la part de la communauté de fans.
Ce recul, Bertrand Chameroy va le prendre dès ce soir.

En toile de fond de ce départ, il y a donc un contexte plutôt tendu autour de l'émission. La fatigue et la pression, Bertrand Chameroy les supporte depuis déjà plusieurs saisons. La vraie raison est donc à chercher ailleurs. Ce départ intervient quatre jours seulement après la parution d’un article, une enquête de huit pages publiée dans le magazine Society. Un article qui décrypte les méthodes de travail de Cyril Hanouna et qui le décrit comme le "caïd du paf" comme un "tyran" très exigeant avec ses équipes, beaucoup trop exigeant même.

Parmi les sources de cet article à charge, le témoignage d'un chroniqueur qui raconte, anonymement, la lassitude de certains membres de l'équipe et qui décrit une bande dans laquelle l’ambiance est délétère. Depuis vendredi et la publication de cette enquête, nombreux sont ceux qui cherchent à découvrir l’identité de ce chroniqueur masqué. Une véritable "chasse aux sorcières" orchestrée par quelques internautes. Si la coupe est pleine pour Bertrand Chameroy, c’est justement parce qu’il est désigné par beaucoup comme étant cette fameuse "taupe". Un avis, il faut le souligner, qui serait d’ailleurs partagé par plusieurs membres de l’équipe de Touche pas à mon poste. Des accusations qui auraient donc conduit Bertrand Chameroy à abandonner son poste.

Un autre élément aurait aussi accéléré cette décision du chroniqueur : il s’agit de deux messages postés sur Twitter par Franck Annese, le patron de Society. Lundi soir, il n'excluait pas l'idée de rendre publics les enregistrements de ce fameux témoignage anonyme pour prouver qu'il ne s'agissait pas d'affabulations. Un coup de pression qui aurait précipité sa décision.

Vendredi prochain, Bertrand Chameroy doit enregistrer un prime : Le journal de Bertrand Chameroy qui sera diffusé le jeudi 31 mars. Un tournage qu'il assumera, avant de prendre quelques vacances. En attendant, les trois collaborateurs qui entouraient jusqu’ici le chroniqueur travailleront désormais sur d’autres séquences de l’émission.