TF1 : Jean-Pierre Pernaut pourrait être remplacé

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Selon Télé Star et Télérama, Jean-Pierre Pernaut pourrait être sur la sellette à TF1 et des castings auraient même été lancés pour le remplacer.

On s'intéresse ce matin à cette rumeur de plus en plus insistante : Jean-Pierre Pernaut serait en train de préparer son départ du 13 heures de TF1.

Après 29 ans passés au JT de la mi-journée, Jean-Pierre Pernaut serait sur la sellette. TF1 organiserait déjà sa succession. Et plusieurs noms circulent déjà pour le remplacer.

Si ça se confirme, ce serait un véritable coup de tonnerre dans le paysage médiatique.

Dit comme ça, on se pincerait presque pour y croire, tant Jean-Pierre Pernaut semble intouchable et inamovible. Plus de 40 ans qu’il est dans le groupe TF1 et 29 ans qu’il présente le journal de 13 heures. Une longévité qui rend l’hypothèse de son départ quasi inimaginable dans l’esprit des téléspectateurs. Oui, mais voilà, on se disait la même chose pour Patrick Poivre d’Arvor, ou plus récemment pour Claire Chazal. L’histoire nous a montré que ça n’empêchait pas TF1 de faire ses choix et de se séparer de ces journalistes.

C'est Télé Star qui a allumé la mèche en début de semaine en posant cette question en couverture : l’heure du départ aurait-elle sonné pour le présentateur du JT de la mi-journée de TF1 ? Et selon le magazine, la réponse est oui et l’affaire serait déjà bien engagée. Des négociations seraient en cours pour régler les modalités de son départ. TF1 organiserait même d’ores et déjà des castings pour trouver son remplaçant.

En avril prochain, Jean-Pierre Pernaut aura 67 ans. En février 2018, il fêtera ses 30 ans de JT. Pour la forme, on imagine qu’il aurait souhaité passer ce cap symbolique. Pas sûr que TF1 lui en laisse le temps. Toutefois, il y a un élément qui doit donner sérieusement mal à la tête à ses patrons : je veux parler des audiences. Le 13h de TF1, c'est plus de cinq millions de téléspectateurs chaque midi, leader incontesté à ce moment de la journée. En part d'audience c'est au minimum 40% du public ! C'est plus du double de la moyenne de la chaîne. Et ça, c’est un argument de poids à l’heure où TF1 est confrontée à une érosion inquiétante de ses résultats.

Mais alors pourquoi TF1 déciderait-elle de se séparer de Jean-Pierre Pernaut ?

Il faudrait regarder du côté des finances de la chaine pour comprendre cette stratégie. Hier, Télérama rappelait que le groupe prépare un plan d’économies pour les prochains mois. Une chasse aux gros salaires qui pourrait toucher les visages emblématiques de la chaîne, les mieux payés. Le salaire de Jean-Pierre Pernaut est estimé à 50.000 euros mensuels.

Et puis des tensions seraient apparues aussi ces derniers mois, provoquées par la réorganisation de la rédaction. Télérama rapporte cet épisode étonnant, un déjeuner entre les présentateurs des JT de la chaîne et des responsables de l’info de TF1 pendant lequel le ton serait monté. Jean-Pierre Pernaut aurait même failli en venir aux mains avec l’un d’eux. Dans ce contexte, son départ prend encore un peu plus de sens.

Ce matin, se pose la question du nom de son successeur. TF1 aurait un nom en tête : celui d'Yves Calvi. En fin de saison dernière, le journaliste a quitté France 5 et C dans l'air pour animer la tranche 18-20 heures de LCI. Un transfert payant : il est suivi chaque soir par 250 000 téléspectateurs, rassemblant 1,5 % du public. C’est trois fois plus que la moyenne habituelle de la chaîne.

Si la piste Calvi ne devait pas aboutir, Télé Star a décidé de donner un petit coup de main à TF1 : le magazine a demandé à ses lecteurs qui, selon eux, serait le plus légitime pour succéder à Jean-Pierre Pernaut. Un sondage qui couronne un visage bien connu des téléspectateurs : celui d’Harry Roselmack, avec 20% d’opinion favorable. Derrière le présentateur de Sept à huit, on retrouve Anne-Claire Coudray ou encore Laurent Delahousse.

En attendant, Jean-Pierre Pernaut se veut rassurant. Hier soir, sur Twitter, il était interpellé par une internaute très inquiète qui lui demandait si les rumeurs de son départ étaient fondées. Il a simplement répondu : "non".

Mais en télévision, on sait bien que la vérité du jour n’est pas toujours celle du lendemain…