Succès du FN aux régionales : la colère de Cyril Hanouna

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Cyril Hanouna a poussé un coup de gueule sur Twitter contre les journalistes qu'il accuse d'être responsables du triomphe du Front national dans les urnes hier soir.

Le fait média du jour, c’est le coup de gueule de Cyril Hanouna après le succès du Front National dans les urnes.

Hier soir, l’animateur de D8 cherchait des responsables au résultat du scrutin et il les a trouvés : pour lui, ce sont les journalistes et les politiques !

C’est sur Twitter que Cyril Hanouna a exprimé sa colère.

Trois quarts d’heure après l’annonce des résultats du scrutin, qui font du Front National le premier parti de France, l’animateur de Touche pas à mon poste s’est fendu de plusieurs messages.

Le premier, il l’a adressé aux journalistes : "Continuez à en faire des tartines, continuez à instaurer un climat anxiogène ! Vous avez gagné les gars !". Un message accompagné du hashtag : "irresponsable".

Cyril Hanouna était visiblement très abattu par le résultat du Front National, puisque quelques minutes plus tard, il trouvait d’autres responsables à cette situation. Il s’en prenait cette fois à la classe politique dans son ensemble avec ce message encore plus virulent : "Arrêtez de penser à votre gueule, bougez-vous le cul ! Les Français en ont marre! Les jeunes sont au chômage! #detresse"

Au lendemain de ce premier tour des régionales, l’animateur tentait de comprendre comment on en est arrivé là. Visiblement, il n’est pas le seul à penser que les médias et la classe dirigeante ont leur part de responsabilité. Son premier tweet, contre les journalistes, a été partagé près de 6.000 fois. Le second, à l’adresse des politiques, pas loin de 5.000 fois. Un écho considérable et une multitude de commentaires d’internautes, qui pour la grande majorité, saluent une prise de position clairvoyante et courageuse.

Mais ce matin tout le monde n’est pas de cet avis.

C’est le moins qu’on puisse dire. Dans ce concert de louanges, il y a quelques voix discordantes. Et ce sont essentiellement des journalistes qui montent au créneau. Toujours sur le même registre : celui du "de quoi j’me mêle ?"

Sur son compte Twitter, Jean-Marie Quemener, rédacteur en chef à LCI, interroge Cyril Hanouna sur la part des électeurs du Front National qui font partie de son propre public. Puis le journaliste l’invite, non sans ironie, à continuer à faire appel à l’intelligence des gens. Même chose pour ce journaliste de Metronews qui donne raison à l’animateur, ironiquement toujours, en proposant désormais de couvrir les attentats "en faisant la danse des sardines".

Un philosophe, Vincent Cespedes, était lui encore plus virulent avec ce message traitant Cyril Hanouna de "sinistre crétin irresponsable", l’invitant "à continuer d’inonder les têtes de connerie crasse", mais à arrêter de se moquer du monde ! L’humoriste Pierre-Emmanuel Barré y est allé de son petit commentaire lui aussi : "C'est quand Hanouna commence à donner des leçons de journalisme que tu sens que la fin de la civilisation est proche".

Le chef du service reportage d’i-Télé, qui appartient à Canal+, tout comme D8, la chaîne de Cyril Hanouna, conseille pour sa part à l’animateur de se plaindre de l’irresponsabilité des journalistes auprès de ceux qu’il croise tous les jours dans l’ascenseur.

Bref, on le voit, les messages de l’animateur n’ont pas plu à tout le monde. Ils sont quelques-uns à lui demander de rester à sa place, celle d’un amuseur, mais surtout pas celle d’un commentateur ou d’un analyste politique.

Cyril Hanouna n’a pas été le seul à réagir hier soir au résultat du scrutin.

Yann Barthès, l’animateur du Petit Journal, est sorti lui aussi de sa réserve habituelle. Il ne s’en est pas pris aux journalistes ou à la classe politique, mais à sa propre chaîne, à Canal+.

Une chose l’a particulièrement énervé hier soir, c’est la campagne de communication des Guignols, qui doivent revenir à l’antenne dans une semaine. Cette campagne de publicité tourne autour du thème de la réconciliation et parmi les images postées sur les réseaux sociaux par la chaîne, il y en a une qui montre les marionnettes de Jean-Marie Le Pen et de Marine Le Pen, enlacées tendrement.

Hier soir, sur son compte Instagram, Yann Barthès a posté cette image avec ce commentaire, un brin désabusé : "Super idée de poster ça ce soir #tout pour le buzz #inconscients". Cette "inconscience", c’est celle des services communication de la chaîne, accusés de surfer sur une actualité que l’animateur juge peu réjouissante.

Là encore, comme pour Cyril Hanouna, les commentaires des internautes étaient plutôt positifs. Ce message a été partagé 2.000 fois. Mais lui non plus ne fait pas l’unanimité. Certains internautes ont tout de même voulu voir dans ce message une forme de démagogie. D’autres l’accusaient même d’offrir une caisse de résonance au Front National.

Réagir à chaud à un résultat politique quand on n’est pas un analyste est parfois un jeu risqué. Cyril Hanouna et Yann Barthès en font l’amère expérience ce matin…