Stéphane Guillon viré de Salut les Terriens

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Alors qu'il avait créé de nombreuses polémiques cette saison, l'humoriste Stéphane Guillon a été écarté de l'émission de Thierry Ardisson, Salut les Terriens.

On revient ce matin sur cette information confirmée hier par C8 : Stéphane Guillon quitte Salut les Terriens. L’humoriste ne sera plus dans l’émission de Thierry Ardisson la saison prochaine.

Et paradoxalement, ce départ est à la fois une surprise et une évidence.

Une surprise parce que Stéphane Guillon n’avait pas l’intention de cesser sa collaboration avec le talk-show de C8. Il voulait rempiler pour une saison de plus. L’état d’esprit était le même du côté de l’animateur de l’émission, Thierry Ardisson, et de TéléParis, la société de production de Salut les terriens. Tout ce petit monde s’était même tapé dans la main il y a quelques jours pour repartir ensemble au mois de septembre.

En revanche, ce départ, c’était une évidence si on se place du côté de la chaîne, dans le contexte de la saison écoulée. Stéphane Guillon est réputé pour sa liberté de ton, pour sa faculté à dire ce qu’il pense. Il ne s’est pas privé de la faire cette année. Ça générait des tensions avec la direction du groupe Canal, qui a donc décidé de ne pas renouveler le contrat de l’humoriste une année de plus.

On se souvient tous d’une petite phrase de Stéphane Guillon.

C'était au mois d'octobre dernier. Il faut se replacer dans le contexte : le ton est en train de monter chez CNews qui s'appelle encore i-TELE à l’époque. Les salariés de la chaîne info du groupe Canal se préparent à entrer en grève pour manifester contre les décisions de leur direction.

Sur le plateau de C à vous, Stéphane Guillon critique ouvertement les choix stratégiques de Vincent Bolloré.

Une petite phrase qui résonne comme une déclaration de guerre aux oreilles de Vincent Bolloré, mais aussi à celles de Cyril Hanouna, qui entre alors dans une vendetta personnelle contre Stéphane Guillon. Il donne le salaire de l’humoriste à l'antenne dans Touche pas à mon poste : 10.000 euros par chronique.

Cette révélation, elle déplait forcément à Stéphane Guillon qui qualifie alors Cyril Hanouna de "Kim Jong-Il de C8". À ce moment de la saison, le torchon brûle entre les deux hommes. L’incendie ne sera jamais éteint. Et ce matin, on peut penser qu’il coûte sa place à Stéphane Guillon.

Une version qui n’est pas confirmée par C8.

Évidemment, pourrait-on dire. Hier, la chaîne assurait à l’AFP que Stéphane Guillon n’était pas "viré". Il n'est pas licencié, mais son contrat n'est pas renouvelé. La nuance est subtile me direz-vous, mais le résultat est le même.

Si on en croit la chaîne, il faut voir son départ comme un épisode classique à cette période de l’année, propice au turnover.

Un remplaçant aurait d’ores et déjà été trouvé pour la saison prochaine. Une information qui n’est pas validée par le producteur de l’émission qui affirme quant à lui qu’il cherche toujours un humoriste pour épauler Thierry Ardisson, Laurent Baffie et Tom Villa.

Quant à Stéphane Guillon, il n’a toujours pas réagi. Il pourra peut-être se consoler en se disant qu’on le verra encore sur C8 l’année prochaine puisque la chaîne a acheté la première diffusion en clair de son spectacle.