Révélations sur un mystérieux compte Twitter qui prend la défense de Lorant Deutsch

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct
Partagez sur :

L’info média qui fait la une ce matin, c’est les révélations du site internet BuzzFeed sur un mystérieux compte Twitter. Un internaute utiliserait le réseau social pour régler ses comptes avec les détracteurs du comédien Lorant Deutsch, de manière parfois très virulente et déplacée. Et selon une enquête publiée hier, l'utilisateur de ce compte ne serait autre que Lorant Deutsch lui-même...

Les propos tenus sur ce mystérieux compte Tiwtter sont insultants à l'égard de ceux qui critiquent Lorant Deutsch. Il fait même preuve d'un goût carrément douteux quand il s'agit de régler ses comptes. Il y qualifie certains médias, Libération, Rue 89, L’Obs, de "canaux d’information bobos connos". A une internaute qui espère que Lorant Deutsch ne sera pas recruté pour devenir professeur d’histoire dans l’académie de Créteil, ce fameux compte rétorque qu’il ne va pas "aller faire le clochard en ZEP avec des islamo gaucho". Puis il va beaucoup plus loin avec certains de ses détracteurs. Il qualifie l’un d’entre eux de "cancrelat de gauche", lui promettant de finir "couché au Bataclan". Une formule nauséabonde, répétée à plusieurs reprises. Je vous passe aussi quelques messages sexistes, dégradants.

Bref, un florilège d’insultes, de la part d’un internaute à la parole totalement libérée, voire carrément insultante. Alors, ce profil, il est anonyme. Il est simplement baptisé "Lacathelinierre". Il a fait son apparition sur Twitter au mois de janvier 2013. Ce compte est associé à un nom, à un pseudo : "Deutsch", le nom du comédien. Il n’est pas vraiment ce qu’on appelle un twittos influent, loin de là même, puisqu’il ne compte que 12 abonnés. En revanche, son activité, elle est régulière et la quasi-totalité des messages qu’il poste tourne autour des activités du comédien, sur un ton souvent très déplacé.

Mais cela ne signifie pas que c'est Lorant Deutsch qui se cache derrière ce compte. Très fréquemment, des personnalités publiques se plaignent d’usurpations de leur identité numérique. Pour y remédier, Twitter leur offre la possibilité de certifier leurs comptes en apposant une signalétique qui valide l’identité du détenteur du compte. Dans cette affaire qui nous intéresse ce matin, rien ne prouve à ce stade qu’il s’agit bien d’un compte utilisé par Lorant Deutsch. En revanche, dans l’enquête publiée hier par BuzzFeed, on trouve certains éléments troublants…

D’abord, on apprend que ce compte a bel et bien été créé avec l’adresse email personnelle de Lorant Deutsch. Ce que confirme d’ailleurs le principal intéressé, même s’il nie en bloc s’en être servi pour créer un compte Twitter. Ensuite, on apprend que le pseudo utilisé "Lacathelinierre" est un nom qui s’est déjà retrouvé associé à celui du comédien. Louis-François de La Cathelinierre, c’est un personnage historique, un Vendéen, guillotiné par les Républicains après la Révolution française. Un personnage illustre, victime de ce qu’on appelle parfois le "génocide vendéen", théorie défendue par Lorant Deutsch. Et ce nom de Lacathelinierre, BuzzFeed en a retrouvé la trace sur un autre compte internet, sur Facebook cette fois, qui est lié là encore à l’adresse email de Lorant Deutsch. Parmi les contacts de ce compte, on trouve d’ailleurs la femme du comédien, sa sœur, ou certains de ses collaborateurs.

Autre élément troublant, les renseignements publiés par le compte "Lacathelinierre" sur Twitter : BuzzFeed a retrouvé des messages où apparaissent les chiffres très précis des ventes des ouvrages de Lorant Deutsch. Enfin, un dernier point vient semer le doute : à ceux qui critiquent l’auteur de "Métronome", ce compte répond à la première personne du singulier, avec une syntaxe et un usage de la ponctuation qui ressemble à s’y méprendre à celui qu’utilise Lorant Deutsch dans ses sms, et notamment l’absence systématique d’apostrophes.

Alors, ces éléments ne sont pas des preuves irréfutables, on peut très bien imaginer qu’il s’agisse d’un piratage ou d’un internaute malveillant qui chercherait à nuire au comédien. Mais ces éléments, ce matin, ils tendent tout de même à faire naître un épais brouillard autour de ce compte et de son lien avec le comédien…

Lorant Deutsch a répondu à ces accusations. A BuzzFeed tout d’abord, il confirme que l’adresse email utilisée pour créer le compte Twitter qu’on lui attribue aujourd’hui est bel et bien la sienne. En revanche, il nie en bloc, tout le reste. Tout comme au Figaro auquel il expliquait qu’il aurait été plus malin s’il avait voulu alimenter un compte caché. Sur le fond, il qualifie les propos d’infâmes, des propos "à vomir" même, selon lui.

Une ligne de défense que le comédien nous a confirmée. Nous sommes parvenus à le joindre hier, en fin de soirée. Pour lui, il s’agit d’un acharnement de ceux qui n’aiment pas son travail. Une "démarche effroyable". Ce sont ses mots. Après avoir été traité d’"abruti", de "fasciste" ou de "nazillon", voilà qu’il devient "une sinistre ordure".

Il se dit à la fois "abasourdi" et "consterné". Sur les faits, il tient à rappeler que ce n’est pas la première fois qu’il est victime d’harcèlement numérique et d’usurpation d’identité. Il a dénombré une dizaine de comptes frauduleux à son nom. Il nous le confirmait hier soir, aujourd’hui, il n’a ni compte Twitter, ni compte Facebook. Pour l’instant, il n’a pas décidé de porter plainte. Pour lui, "le mal est fait" et il serait l’œuvre des gens qu’il dérange. Rappelons qu’il a souvent été critiqué pour ses livres, "Métronome" ou "Hexagone", des succès de librairies, parfois qualifiés de réactionnaires par certains historiens. Pour le comédien ce matin, cette affaire n’en est qu’une illustration supplémentaire.