Quotidien fait décoller TMC

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

En une saison, Quotidien, le magazine animé par Yann Barthès, a permis à TMC de faire décoller ses audiences.

On s’intéresse aujourd’hui à TMC, qui a permis au groupe TF1 de renouer avec un chiffre d’affaires publicitaire positif au premier semestre 2017. A quoi tient cette petite révolution ? 

Elle tient en un mot. Un mot tout simple, de tous les jours, qui a permis effectivement au groupe TF1 d’afficher un chiffre d’affaires publicitaire en hausse de 1,2%, passant de 736 millions à 745 millions. Un nom commun devenu mieux qu’un nom propre, une marque, c’est Quotidien. En une saison, le magazine a permis à la chaîne de passer de 400.000 à 1,2 millions de téléspectateurs entre 19 heures et 21 heures tous les soirs. 

Pourtant, le pari était risqué, non ?

Carrément audacieux et casse-gueule. Souvenez-vous, Yann Barthès produisait Le Petit Journal avec Laurent Bon et les équipes de Bangumi. L’émission boostait l’access de Canal+ jusqu’à ce que Vincent Bolloré refuse le montant avancé par le duo pour une nouvelle saison. Ara Aprikian, ex-patron du clair de Canal+ qui les avait mis à l’antenne, a saisi la balle au bond. Toute l’équipe, hors les géniales Catherine et Liliane a débarqué le 12 septembre 2016 avec une chanson interprétée par Eric et Quentin. On ne s’en lasse pas.

Eric et Quentin ont posé la question de fond avec humour : lorsqu’on incarne les bobo gaucho qui clash le 13h de Jean-Pierre Pernaut et les innombrables déclinaison des Experts, peut-on chausser des mocassins à gland et bosser pour le groupe Bouygues ?

Et la réponse, c’est le public qui l’a donnée en plébiscitant le programme. Sur les 25-34 ans, la part d’audience a été multipliée par 10. Le nombre de responsables des achats de moins de 50 euros s’est envolé. Sans parler des CSP+ trentenaires toqués du programme. Le prix du spot de pub a été multiplié par quatre car les annonceurs adorent ce programme stable en audience, doté d’une belle image non clivante et qui attire les trentenaires à fort pouvoir d’achat, rare à la télé. Des résultats qui ont permis de faire passer le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes gratuites du groupe TF1 du rouge au vert.

Mais une émission ne fait pas une chaîne…

C’est la même problématique que pour C8 devenue Hanouna dépendante. TMC a eu l’intelligence le jour du lancement de Quotidien de relooker son logo. Et de booster ses soirées avec des films inédits sur la TNT piochés dans le catalogue de TF1. L’audience des soirées a progressé de 20% cette saison. Mais le reste de sa grille demeure assez faible car Quotidien coûte cher, on parle de 100.000 à 120.000 euros par émission et le budget de TMC reste celui d’une chaine de la TNT. 

Quotidien va-t-elle pouvoir continuer sa progression cette année ?

C’est son challenge, surtout après une année électorale porteuse. L’équipe sera au complet à l’antenne le 4 septembre. Mieux, elle se muscle côté médias avec l’arrivée de Julien Bellver, ancien Rédacteur en chef du site Puremédias, et grand pourvoyeur d’info exclusive. Indochine sera aussi en live le 13 septembre pour son nouvel album 13, avant un concert privé à 0h45.

Et la chaîne TMC va-t-elle pouvoir encore progresser ?

C’est son pari de la rentrée. Pour le gagner, elle a déjà prévu de diffuser des films inédits sur la TNT comme Connasse, princesse des cœurs avec Camille Cottin, Django unchained de Tarantino, Gravity avec George Clooney... L’équipe de Bangumi devrait lui concocter des programmes sur le digital, facilement monétisables. Et il restera ensuite au groupe TF1 à s’atteler à NT1 aussi.