Questions pour un champion : le coup de gueule d'une candidate

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Une candidate de Questions pour un champion reproche à la production du jeu et à France 3 de ne pas avoir diffusé le numéro auquel elle a participé, la privant par la même de ses gains.

Le fait média du jour, c’est le coup de gueule d'une candidate contre Questions pour un champion. Elle reproche à la production du jeu et à France 3 de ne pas avoir diffusé le numéro auquel elle a participé.

Une candidate qui ne cache pas sa déception.

Elle s'appelle Marie-Hélène Moreau. Elle vient de Charente Maritime et le 21 mars dernier, elle se rend en région parisienne, au Pré-Saint-Gervais, pour enregistrer un numéro de Questions pour un champion. Un tournage qui se passe très bien pour elle puisqu’elle remporte la partie.
Elle ne gagne pas une encyclopédie de la faune et de la flore en 17 volumes, mais un très joli séjour pour deux personnes dans un luxueux hôtel alsacien. Mais surtout, et c’est le plus important pour elle, elle gagne le droit de poursuivre l’aventure, de revenir dans l’émission suivante dont l’enregistrement est prévu un mois plus tard, mi-avril. Marie-Hélène est ravie et enthousiaste à l’idée de défendre son titre.
Mais voilà, la production du jeu l’informe, deux jours avant, que la session d’enregistrement est annulée. Cette annulation tient dans une décision de France 3 et de FremantleMedia, la société qui produit Questions pour un champion. Face à des audiences poussives, la chaîne a mis à l’antenne dans la précipitation, une nouvelle formule, plus dynamique et plus rythmée. Et elle a changé les règles du jeu, en cours de route, avec notamment un nouveau décompte pour la première manche.

Le problème, c’est que la partie remportée par Marie-Hélène l’était avec les anciennes règles. Dès lors, impossible pour la chaîne de faire machine arrière et de diffuser sa victoire.
Une décision qui a le don d’agacer cette candidate, dont on découvre le témoignage dans la presse quotidienne régionale, dans La Charente Libre. Elle raconte qu’elle ne veut pas "provoquer de scandale", mais elle déplore "un manque d’élégance, de politesse et de courtoisie" de la part de la production.

D’autant qu’elle n’a pas pu empocher son cadeau.

Oui, et c’est un peu la double peine pour Marie-Hélène. Non seulement, elle ne peut pas montrer sa victoire à ses amis, mais elle ne peut pas non plus repartir avec son gain. C’est la règle pour les jeux télé : un candidat victorieux doit attendre la diffusion de l’émission pour remporter son cadeau.
Et ça c’est une condition contractuelle entre, d’une part, les annonceurs qui fournissent les dotations, et, d’autre part, les sociétés de production.
Cette condition, les candidats la connaissent. Dans les contrats qu'elles leur font signer, les producteurs ouvrent systématiquement ce parapluie. Et Marie-Hélène n’est pas la première à en faire les frais.
En janvier dernier, TF1 déprogrammait "WishList", le jeu animé par Christophe Dechavanne, faute d’audience. Quinze émissions partaient à la poubelle et les candidats victorieux apprenaient par la même occasion qu’ils ne verraient jamais la couleur de leurs cadeaux.
Idem pour le vainqueur du Plus grand quiz de France enregistré il y a un an pour TF1, là encore, un jeu animé par Christophe Dechavanne, décidément. Le grand gagnant avait empoché 100.000 euros, une somme qu’il ne touchera jamais. Cette fois, c’est un problème technique qui avait contraint la chaîne et le producteur à prendre la décision de ne jamais diffuser l’émission.

Mais ce matin la production de Questions pour un champion et France 3 se veulent rassurantes.

Oui, on nous assure clairement que les émissions enregistrées avec les anciennes règles du jeu, et qui n’ont pas encore été diffusées, le seront bel et bien. Au total, ça concerne une vingtaine numéros.
France 3 ne peut pas se permettre de mettre à la poubelle une session entière du jeu, mais surtout elle affirme que c’est une question de respect vis-à-vis des candidats.
Même son de cloche pour l’animateur de Questions pour un champion, Samuel Etienne nous expliquait ce matin que Marie-Hélène s’inquiétait pour rien. Évidemment, sa victoire sera diffusée et, évidemment, elle touchera bien son gain.
Reste maintenant à savoir quand. Visiblement, la production se donne le temps : elle affirme qu’il faudra peut-être attendre juin 2017.

Marie-Hélène va devoir prendre son mal en patience…