NRJ 12 et Benjamin Castaldi : une rupture à l'amiable

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

NRJ 12 et Benjamin Castaldi ont annoncé par le biais notamment d'un communiqué la rupture du contrat qui les liait seulement six mois après son arrivée sur la chaine.

Le fait média du jour, c’est Benjamin Castaldi et NRJ 12 qui décident de se séparer. L’animateur et la chaîne ont annoncé hier avoir rompu le contrat qui les liait l’un à l’autre. C’est la fin d’une histoire d’amour qui n’aura pas duré bien longtemps.

NRJ 12 et Benjamin Castaldi ont attendu le lendemain de la Saint-Valentin pour annoncer leur rupture à l’amiable. Par un communiqué envoyé aux rédactions lundi en fin de journée, NRJ12 annonçait que les deux parties avaient souhaité, d’un commun accord "reprendre leur liberté pleine et entière" et rompre ainsi le contrat d’exclusivité qui les liait jusqu’ici. C’est la fin d’une idylle qui avait débuté il y a quelques mois, en mai l’année dernière. Benjamin Castaldi rejoignait NRJ 12 pour relancer une émission très identifiée auprès des téléspectateurs : L’Académie des neuf. A l’époque, l'animateur ne cachait pas sa satisfaction de décrocher enfin l’animation d’un jeu. Pour lui, c’était la concrétisation d’un rêve. Pour la chaîne, c’était l’occasion d’associer un visage populaire à son nouveau projet éditorial.

Mais voilà, fin septembre, après six semaines seulement, L’Académie des neuf disparaissait de l’access avec ce bilan bien modeste, une moyenne de 160.000 fidèles pour moins d’1 % de part d’audiences. Des résultats bien en-deçà des espérances de la chaîne qui ambitionnait de passer la barre des 400.000 ou 500.000 téléspectateurs. On en était donc très loin. Depuis, Benjamin Castaldi était revenu à l’antenne une seule fois, mi-décembre, avec Super Million Question en prime devant moins de 300.000 téléspectateurs. Ce matin, cette rupture à l’amiable sonne un peu comme un rendez-vous manqué entre un animateur et une chaîne en mal d’identité.

Un coup dur pour Benjamin Castaldi.

Depuis quelques années, la carrière de l’animateur est en dents de scie. Il y a bientôt deux ans, il quittait TF1 où il présentait Secret Story car il voulait changer d’image et retirer cette étiquette "télé-réalité" qui lui collait un peu trop à la peau. Son nom circulait alors pour prendre l’animation de Rising Star sur M6 mais Benjamin Castaldi avait finalement fait le choix de D8.

En novembre 2014, il reprenait l’animation de Nouvelle Star mais il attendait un peu plus de la chaîne de la TNT gratuite du groupe Canal. Des projets qui ne sont jamais venus. Il avait donc pris ses clics et ses clacs pour rejoindre NRJ12. Mais l’expérience a tourné court. Pourtant, NRJ 12 a bien tenté de conserver Benjamin Castaldi en lui proposant la présentation du Mag qui revient à l’antenne fin février mais Benjamin Castaldi a refusé. Un refus qui est donc venu acter cette rupture entre l’animateur et la chaîne.

Une rupture qui symbolise aussi les difficultés d’NRJ12 à trouver sa nouvelle identité.

Il y a un an, la direction de la chaîne affirmait vouloir prendre un nouveau tournant, devenir une "mini-généraliste", une chaîne plus familiale avec des programmes plus fédérateurs et beaucoup moins orientés vers la télé-réalité. Ça signifiait aussi changer de cible : se détacher un peu des 15-24 ans. NRJ12 comptait y parvenir en relançant des programmes déjà connus des téléspectateurs et surtout, en recrutant de nouveaux visages. Benjamin Castaldi en faisait partie. Son départ ce matin sonne le glas de cette ambition et épaissit encore un peu plus le brouillard autour de la direction que veut prendre la chaîne.