Les Enfoirés : Jean-Jacques Goldman passe la main

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Après de 25 ans passés à la tête de la troupe, Jean-Jacques Goldman a annoncé qu'il quittait les Enfoirés.

Le fait média du jour, c’est le départ de Jean-Jacques Goldman des Enfoirés. Après plus de 25 ans passés à la tête de la troupe, le chanteur a décidé de passer la main.

Une page se tourne chez les Enfoirés.

Jean-Jacques Goldman quitte la bande des Restos du cœur, dont il était le grand artisan et le producteur artistique.
On l’a appris "presque par inadvertance", vendredi. Le site internet des Enfoirés consacrait un article à la fameuse Chanson des Restos, ce tube mythique qui accompagne les artistes depuis maintenant 30 ans. Ce refrain qu’on a tous entendu au moins un million de fois dans sa vie.
Derrière cet hymne à la solidarité, il y a un homme : Jean-Jacques Goldman. Un artiste de grand talent qui est auteur, compositeur et interprète.
C’est vers lui que Coluche s’était tourné, un jour de décembre 1985 pour créer une chanson populaire, fédératrice autour de sa cause. Mission accomplie :30 ans plus tard, la chanson est devenue l’emblème indéfectible des Enfoirés, la bannière derrière laquelle se réunissent chaque année des dizaines d’artistes.

Alors, ce départ de Jean-Jacques Goldman des Enfoirés intervient à un moment très symbolique.

"2016 est une échéance que je vois venir depuis quelques années", indiquait le chanteur vendredi. C’est l’année des 30 ans de cette chanson culte. Et puis, c’est aussi l’année où le chanteur va célébrer son 65e anniversaire, ce sera au mois d’octobre.
Des comptes ronds ou presque qui ont fait penser à Jean-Jacques Goldman que le moment était venu de tirer sa révérence.

Ce départ de Jean-Jacques Goldman n’est pas qu’une histoire de timing.

C’est aussi une histoire d’inspiration. Il l’explique dans cette interview qu’il accorde au site internet des Enfoirés : "je n’ai plus la créativité, je n’ai plus les idées, je n’ai plus la modernité que nécessite une telle émission".
Jean-Jacques Goldman se sent vide, il a perdu l’envie et plutôt que continuer à assurer la production artistique du gala, il passe la main.
Pour être honnête, ce départ, on l’avait un peu vu arriver. Ces dernières années, on sentait bien que le chanteur voulait prendre ses distances avec les Enfoirés mais il ne coupe pas définitivement les ponts.
C’est du moins ce qu’on comprend dans cette interview accordée au site internet de la troupe : "Je vais arrêter quelques années" indique-t-il avant d’ajouter qu’il reviendra "avec plaisir", "dans quelques années", "si on m’invite et si je suis encore présentable !".

Ce matin, une grande question : qui pour le remplacer ?

Plusieurs noms circulent : Pascal Obispo, Marc Lavoine, Michaël Youn, Kad Merad ou Lorie.
Quoiqu’il en soit, ce départ de Jean-Jacques Goldman va laisser un grand vide à combler. Il était le maître d’œuvre des Enfoirés, l’homme-orchestre de cette joyeuse bande.
Une bande à qui il manque un leader emblématique ce matin…