Le Pen contre Closer

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Marine Le Pen attaque Closer pour atteinte à la vie privée après la publication de photos d'elle sur la plage.

Le fait média du jour, c’est Marine Le Pen qui attaque Closer. La présidente du Front National fait la couverture du magazine people cette semaine, avec des photos de ses vacances en Corse. Des photos qui constituent selon elle une atteinte à la vie privée. D’abord, que voit-on sur les images publiées par Closer ?

Eh bien, on découvre Marine Le Pen et son compagnon en train de profiter du soleil de Corse. Les photos d’une petite escapade prises au début du mois de juin, à Saint-Florent. En couverture du magazine people, on peut voir Marine Le Pen, souriante, en maillot de bain, une paire de lunettes de soleil sur le nez. Elle marche sur la plage, de l’eau jusqu’à la taille. Sur une autre photo, on la voit aussi allongée sur le pont d’un petit bateau de plaisance, en train de se passer de la crème solaire sur les jambes.

A l’intérieur du magazine, sur 4 pages, on en apprend un peu plus sur ses activités, somme toute très banales.On la voit en train de bouquiner le dernier roman de Guillaume Musso. Une fois sur la plage, elle prépare le pique-nique. La glacière est à l’ombre, bien calée sous un joli parasol promotionnel pour une marque de bière.  Marine Le Pen est en paréo cette fois, elle découpe une pastèque, puis elle trinque aux vacances, avec son compagnon et avec le marin qui les accompagne, avant de tirer quelques bouffées sur sa cigarette électronique…  Bref, ces clichés, ce sont ceux d’un moment de détente, de quiétude, loin, très loin des conflits avec ses opposants politiques et des guerres intestines au sein de son propre parti.

Mais ces images, elles ne plaisent pas du tout à Marine Le Pen, n'est-ce pas ?

Oui, ses photos de vacances, la présidente du Front National préfère les prendre elle-même. Elle n’a pas du tout goûté cette intrusion de Closer dans son quotidien et encore moins la parution de ces clichés. Elle l’a indiqué au Lab d’Europe 1, dès vendredi après-midi, quelques heures seulement après la sortie du magazine.  Elle indique qu’elle n’était "bien évidemment" pas au courant de la publication de ces images. Elle a signalé son intention de porter plainte contre le magazine. Une plainte qui, selon nos informations, n’est pas encore arrivée dans les bureaux de Closer. Marine Le Pen rappelle aussi qu’elle a toujours veillé à protéger "farouchement sa vie privée ainsi que celle de ses enfants."  Pour la leader frontiste, il s’agit donc de marquer le coup contre ce qui constitue selon elle une atteinte caractérisée à sa vie privée. Une atteinte qui serait le résultat d’une traque à la fois "violente et dégradante."

Ces photos de Marine Le Pen prouvent une fois encore que les personnalités politiques sont devenues des peoples comme les autres… 

Oui et pour s’en convaincre il suffit de regarder attentivement cette fameuse couverture du dernier Closer. C’est un dossier titré "Tous à la plage." Et quand Closer dit "tous", c’est vraiment "tous." Célébrités et personnalités politiques, tout le monde est dans le même bateau. C’est ainsi que Marine Le Pen se retrouve en une / à côté de Laure Manaudou, topless, en pleine étreinte avec son chéri. C’est d’ailleurs ce que défend la directrice de la rédaction de Closer. Interpellée sur Twitter, Laurence Pieau parle d’un dossier "thématique", et pas d’une couverture spécifique consacrée à Marine Le Pen…  On se souvient de Ségolène Royal en bikini turquoise, c’était en août 2006, déjà en Une de Closer… C’était la première fois qu’un magazine people investissait ce terrain de la vie des responsables politiques, c’était il y a 10 ans déjà… Depuis, ces "paparazzades" se sont multipliées. Et aujourd’hui, elles sont publiées à côté de celles de personnalités du show-biz. Dans une période ô combien stratégique pour la presse people. Hors événement exceptionnel, c’est l’été que les chiffres de ventes atteignent leurs plus hauts niveaux. Ce numéro, il lance véritablement la saison estivale et d’ailleurs, mauvaise nouvelle pour Marine Le Pen, il restera 15 jours en kiosques, contre une semaine habituellement.