Le CSA autorise TF1 à couper son JT avec de la pub

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Avec cette mesure la première chaîne d’Europe pourrait engranger jusqu'à 40 millions d’euros par an. 

Expliquez-nous pourquoi TF1 a désormais le droit d’interrompre ses journaux télévisés par des pages de pub? 

La décision a été officialisée par le CSA décidément sur tous les fronts en ce moment.  Le communiqué de presse a été envoyé à 17h aux rédactions. Dans le cadre du renouvellement de l’autorisation de diffusion de M6 et TF1, les sages ont accédé à cette demande du groupe TF1 officialisée depuis novembre dernier.

Pourquoi ce traitement de faveur ?

En fait, ce n’est justement pas une faveur mais une contrainte qui pesait sur TF1 et qui est levée. Toutes les chaînes (hors le service public) ont le droit d’interrompre leur magazine d’info et leurs JT lorsqu’ils excèdent 30 minutes. A l’époque où  cette décision a été prise, la Une était en position dominante sur le marché publicitaire. Il s’agissait donc d’une limitation pour "rééquilibrer" en quelque sorte le marché réaliser une forme d’équilibrage.

Est-ce parce que le marché publicitaire à la télé est en berne que ce changement intervient ?

En grande partie. Les recettes publicitaires de TF1 sont en recul. Le CSA ne s’autorise plus à pénaliser la Une en quelque sorte. Il lui offre une éventuelle source de revenu supplémentaire.

TF1 a-t-elle tenue à une contrepartie ?

Guillaume, je vous ai découvert joueur cette semaine. Vous êtes aussi un bon négociateur. Vous avez raison. En échange de cette autorisation, le CSA impose des concessions à la Une.

Lesquelles?

Des demandes qui sont sécurisées dans la convention signée entre TF1 et le CSA. Elles seront marquées noires sur blancs. Elles concernent des sujets de dignité humaine ou de société. Un engagement sur le respect de la charte alimentaire. Sur la parité à l’antenne avec une attention particulière pour les expertes invitées en plateau. La lutte contre les stéréotypes, la dignité humaine notamment dans les émissions de jeu et de divertissement avec en ligne de mire la télé-réalité. Dorénavant, si TF1 manque à ces obligations, le CSA pourra plus facilement le sanctionner.

Quand cette autorisation entrera-t-elle en vigueur ?

Le 1er janvier 2018.

TF1 va-t-elle vraiment mettre en pratique cette autorisation ?

Pas sûr ! Ou en tout cas pas systématiquement. Selon nos informations, cette éventualité n’est "pas à l’ordre du jour" nous a-t-on affirmé en très haut lieu. Car programmer des pubs entre 20h et 20h30 par exemple, quand la pub se facture jusqu’à 100.000 euros bruts, c’est risquer de voir les téléspectateurs s’enfuir vers la concurrence à une heure où elle propose des programmes similaires comme le JT de France 2 ou attractifs comme Plus belle la vie sur France 3,  ou TPMP et Quotidien sur C8 et TMC. Affaire à suivre.