La communication présidentielle est-elle en train de se verrouiller ?

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Caroline Bonacossa décrypte la relation d'Emmanuel Macron avec les journalistes.

Il n’y aura pas d’interview présidentielle aujourd’hui. Quel signal faut-il y voir? Emmanuel Macron n’a pas donné d’interview télévisée depuis son élection. Que dit ce silence sur ses relations avec les journalistes? Pourquoi n’y a-t-il pas d’interview télévisée en ce 14 juillet?

Officiellement, tout a été dit à Versailles le 3 juillet. C’est la stratégie du compte-goutte, après le discours fleuve. La rareté créé de la valeur. 

Mais n’est-ce pas déroger à une tradition républicaine? 

Instituée par Valéry Giscard d’Estaing. Avec la régularité d’un balancier, chaque président répond aux questions des journalistes en direct le14 juillet. Et il présente ses vœux le 31 décembre. 

Mais Emmanuel Macron a accordé une interview à Ouest France.

Le cadre n’est pas le même. En presse écrite, l’entretien est mené sous le regard des communicants. Ils négocient souvent la relecture des propos avant publication. Pour se rassurer. 

L’interview télévisée du 14 juillet donnait aussi l’impression d’être très cadrée.

Peut-être mais en direct, tout est possible. PPDA avait osé une pique face à un Nicolas Sarkozy, fraîchement élu en 2007. Nicolas Sarkozy était furieux. Viré de son fauteuil du 20h un an plus tard, PPDA reste persuadé que l’un est lié à l’autre.

Ce refus peut-il compliquer les relations entre les journalistes et Emmanuel Macron?

C’est un élément supplémentaire. La semaine dernière, l’Express révélait que le bureau où travaillent les journalistes accrédités à la Présidence va bouger  de l’enceinte à la cour de l’Elysée, d’une vue panoramique sur les va et vient  à un lieu plus excentré.

Y aurait-il un volonté de contrôle?

C’est la crainte de beaucoup de rédactions. Elles l’ont déjà signifiée officiellement en mai dernier. Lors d’un déplacement présidentiel au Mali. L’Elysée voulait désigner les journalistes invités. 

La communication présidentielle est-elle en train de se verrouiller?

En tout cas, les images des couples Macron et Trump à l’intérieur des Invalides hier étaient diffusées sur la page Facebook du Président. Des images filmées par un seul vidéaste, choisi par l’Elysée.

Faut-il voir dans cette distance entre Emmanuel Macron et les journalistes le contre-pied de la précédente présidence?

Certainement. On se souvient des 60 rendez-vous de François Hollande avec Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les journalistes du Monde. Leur livre "Un président ne devrait pas dire ça" a ruiné l’option d’un second mandat. Notre Emmanuel Macron et ses équipes de com' en ont tiré une leçon. Se tenir loin des journalistes. On a envie de rajouter Pas trop quand même. Le compromis est une aussi vertu politique