Jeux télévisés : comment seront comptabilisés les votes avec le faux direct ?

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct
Partagez sur :

Alors que l'émission Danse avec les stars ne sera pas diffusée en véritable direct, la question de la prise en compte des votes se pose.

L’info média du jour, c’est TF1 qui applique désormais un délai pour toutes ses émissions. Sur les réseaux sociaux, les téléspectateurs s’interrogent sur ce décalage, et notamment pour certains divertissements, qui sont censés être diffusées en direct.

C’était le cas samedi soir lors de la finale de The Voice Kids.

Oui, 4,8 millions de téléspectateurs étaient devant leur petit écran. Parmi eux, les plus attentifs ont repéré que la mention "En direct" n’était pas inscrite sous le logo TF1.

Pourtant, l’émission était présentée comme un événement diffusé en temps réel. Il y a une bonne raison à cela, les téléspectateurs étaient sollicités pour désigner le vainqueur du concours de chant par téléphone ou par SMS. Un dispositif qui ne tient que lorsque l’émission est en direct. C’est un euphémisme.

Et forcément, sur Twitter, il n’en fallait pas plus pour que certains crient au complot, en parlant de vote truqué. Par souci de transparence, samedi soir, juste avant les résultats, Nikos Aliagas a donc apporté une petite explication.

Samedi, il y avait donc deux minutes de décalage entre ce que voyait le public présent dans le studio et ce que voyaient les téléspectateurs installés sur leur canapé. Un délai pris en compte par l’huissier en charge de surveiller les votes.

Mais pour rassurer les sceptiques, samedi soir, Manuela a bel et bien remporté la saison 3 de The Voice Kids grâce aux votes des téléspectateurs.

Il en sera de même pour la nouvelle saison à venir de Danse avec les stars.

Oui, elle démarre samedi prochain. Là encore, il s’agit d’un divertissement qui repose sur la mécanique du direct pour conserver l’authenticité des prestations et surtout parce que les téléspectateurs sont appelés à voter pour sauver tel ou tel candidat. Ce direct différé, ce "time delay" sera d’environ deux à cinq minutes.

Alors pourquoi ce décalage ? Ce matin, à TF1, on nous affirme que ce n’est pas pour faire du nettoyage, il ne s’agit pas de profiter de ce délai pour cacher des choses au téléspectateur. Non, l’objectif de ce dispositif, c’est d’obtenir la maîtrise la plus totale de l’antenne et rien d’autre.

Dernièrement, nous nous faisions l’écho d’une réunion organisée au ministère de l’Intérieur entre des représentants du RAID, du GIGN et de l’antiterrorisme d’un côté, et les groupes de médias comme les chaines de télévision, station de radio ou titres de presse écrite, de l’autre. Il s’agissait d’évoquer la sécurité et notamment pour les émissions qui sont à la fois en direct et en public. On ne parle pas uniquement du risque d’attentats, mais aussi du contexte social, propice à la diffusion de messages politiques. On l’a encore vu la semaine dernière avec l’intrusion de militants anti-avortement sur le plateau de Touche pas à mon poste.

Ça signifie que c’est la fin du "vrai direct" sur les antennes de TF1 ?

Non, pas tout à fait. Ce dispositif, il ne s’applique que pour les grandes émissions de divertissement, produites en studio avec beaucoup de public, comme The Voice ou Danse avec les stars.

En revanche, d’autres programmes continueront d’être totalement en direct. On pense aux journaux télévisés, évidemment, ou aux émissions d’information, comme le match de football entre les Pays-Bas et la France, hier soir. Pas question de le diffuser en décalage.

Après-demain, TF1 diffusera le premier débat de la primaire de la droite et du centre. Là aussi, ce sera du direct à 100%. En revanche, les conditions de sécurité seront poussées à leur maximum pour éviter toute situation non maitrisée.