France 2 aura bientôt son feuilleton quotidien

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

France 2 lance un feuilleton quotidien à 18 heures à l'image de la série Plus belle la vie qui rencontre un véritable succès sur France 3.

Ce matin, on s’intéresse à France 2 qui planche sur un nouveau feuilleton quotidien. Une série qui débarquera à l’antenne en janvier 2018.

Un feuilleton quotidien de 26 minutes, destiné au "pré-access" de France 2, à cette case qu’on appelle "l’after school", entre 17 heures et 19 heures.

Alors si on dit "feuilleton quotidien" et "France Télévisions", vous pensez forcément à Plus belle la vie.

Selon nos informations, ce nouveau projet qui n’a pas encore de titre, devrait s’inspirer très largement de la série à succès de France 3. Comme Plus belle la vie, il sera tourné dans le sud de la France, pas à Marseille mais à Montpellier. Comme Plus belle la vie, il sera "ancré" dans la société, il traitera de sujets du quotidien, capables d’intéresser le public le plus large possible.

Et il est là l’enjeu : "ratisser large", très large même : séduire la ménagère, mais aussi les plus jeunes, au moment où ils rentrent de l’école. Le tout sur un carrefour crucial : celui où France Télévisions peut encore engranger des recettes publicitaires.

Ce projet, il en dit long aussi sur les ambitions de France Télévisions.

Oui, il s’inscrit dans une politique générale orientée vers la création de séries et de téléfilms unitaires. Pour y parvenir, Delphine Ernotte a obtenu une rallonge de l’État de 38 millions d’euros. Elle compte consacrer la moitié de ce bonus au financement de la fiction française. Pour elle, c’est une question de "patriotisme culturel".

C’est aussi un moyen d’asseoir la puissance de France Télévisions. Ce feuilleton quotidien, c’est un "projet d’entreprise", un projet de groupe. Il sera produit par MFP, la filiale de production de France Télé. L’objectif c’est de maîtriser de bout en bout la chaîne de fabrication, de l’écriture du scénario à la réalisation et la distribution. Et surtout d’en conserver, coûte que coûte, les retombées et les droits intellectuels. Histoire d’éviter les sueurs froides, comme il y a quelques mois, lors du rachat de Newen par TF1.

Newen, c’est le propriétaire de la société de production de Plus belle la vie, et France 3 a cru un temps que TF1 allait la contraindre à renoncer à son feuilleton.

Après avoir mené tambour battant son projet de chaîne info en continu, en tout juste un an, la patronne de France Télé se fixe un nouveau pari ambitieux.

Un pari qui peut rapporter très gros s’il réussit : un feuilleton quotidien a cette capacité de fidéliser le téléspectateur, beaucoup plus qu’un jeu, beaucoup plus qu’un magazine d’actualité.

Un bon moyen de se rassurer alors que les fins de journées de France 2 sont au plus bas.