Deux journalistes français tentent de faire chanter le roi du Maroc

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Le Roi du maroc a été victime de chantage de la part de deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, qui auraient tenté de lui escroquer trois millions d'euros.

Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, co-auteurs en 2012 d’un livre très polémique sur le roi du Maroc, ont été arrêtés jeudi 27 août à Paris, pour tentative de chantage et d’extorsion de fonds à l’encontre de Mohammed VI. L'affaire remonte au 23 juillet, "jour où le journaliste Eric Laurent a contacté le cabinet royal et sollicité un entretien avec un représentant du palais car il avait des choses importantes à demander", indique Eric Dupont-Moretti, avocat du roi du Maroc. Le journaliste français, écrirait un livre qui comporterait des révélations compromettantes, utiliserait le chantage pour obtenir de l'argent. Jeudi, après des négociations, un dernier entretien aurait  eu lieu dans un restaurant parisien, où les journalistes français ont été interpellés. Lors de ce  rendez-vous avec l'un des représentants du Roi, il aurait  encore été question d'argent. "Eric Laurent a confirmé qu'il préparait un livre avec Catherine Graciet et qu'ils accepteraient de ne pas le sortir contre 3 millions d'euros", affirme l'avocat français.

"Le roi du Maroc est choqué de faire l'objet d'une tentative de racket. La question qui est préoccupante, c'est celle du mobile. Est-ce que ces deux-là sont des gens prêts à tout  pour du fric ou bien est-ce qu’ils ne sont pas instrumentalisés pour déstabiliser le régime marocain", se demande Maître Dupont-Moretti. Après avoir reçu plusieurs menaces, le roi du Maroc a décidé de s'en remettre à la justice française en portant plainte.