D8 déraille sans décrocher un rire aux spectateurs

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Le live en direct du festival de Poupet a été un véritable fiasco pour la petite sœur de Canal.

Le fait média du jour, c’est le fiasco du prime time proposé hier soir par D8. Une captation en direct du festival de Poupet, en Vendée. Un show humoristique qui n’a pas fait rire grand monde. Un véritable raté même, éreinté par les réseaux sociaux. 

Une soirée spéciale qui portait un nom prémonitoire : "D8 déraille en direct de Poupet." De ce point de vue, on peut dire que c’était très réussi ! Un déraillement dans les règles de l’art même. Pourtant, sur le papier, la promesse était plutôt belle : un grand show en direct pour célébrer le 30ème anniversaire de ce festival. Sur scène, un plateau d’humoristes : Marc-Antoine Le Bret, Mado La Niçoise, Caroline Vigneaux, Jeff Panacloc en duplex… Le tout mis en scène par Jérémy Ferrari et animé par Anthony Kavanagh. Les ingrédients d’une grande soirée de rire, a priori. Oui, mais voilà, au lieu de ça, on a assisté à un véritable fiasco. Des sketches trop longs et pas assez drôles pour un public trop peu réceptif, qui n’hésitait pas à siffler les artistes sur scène dès les premières minutes du spectacle retransmis par D8. C’est Anthony Kavanagh, le maître de cérémonie, qui en a fait les frais après avoir chambré les spectateurs.

Surtout, pour beaucoup, ce spectacle ne respectait pas l’esprit du festival… 

Oui, Poupet pour ceux qui ne connaissent pas c’est un doux mélange entre fiesta et concerts, entre humour et musique… Sauf qu’hier soir du moins sur ce qu’on a pu voir à l’antenne, on était très loin de cet esprit festif totalement débridé. Dans la presse, c'est Ouest-France qui allume la première mèche, ce matin en publiant un compte rendu de ce qu’il qualifie carrément de "soirée catastrophique." Le quotidien parle même d’une erreur de casting… Un casting assuré par D8 et non par l’organisation du festival. Il est peut-être là le souci. L’un des responsables du festival s’en explique dans Ouest-France : "on a sans doute péché par naïveté" en laissant la chaîne s’occuper du plateau d’artistes. Un plateau qui laisse ce matin pas mal de regret.

Et sur les réseaux sociaux, ça a été une déferlante de critiques.

Oui, cette soirée proposée par D8 a fait l’unanimité contre elle. Si à l’antenne, on entendait très distinctement les sifflets du public, les téléspectateurs ont eux aussi participé à la curée. Et comme souvent, ce sont les réseaux sociaux qui s’en sont fait l’écho. Sur Twitter, on a assisté à une descente en flamme du programme :  "Une soirée affligeante" ;"triste à mourir" ; "vulgaire." Des critiques qui font écho à la mauvaise audience du programme, 574.000 téléspectateurs pour 2,6 % du public seulement. Un fiasco qui n’est pas sans en rappeler un autre, celui du "Grand show d'ouverture de l'Euro", diffusé le 9 juin dernier, sur TF1, qui s’était fait éreinter lui aussi sur les réseaux sociaux. On connaissait la poupée qui fait non. Hier c'était plutôt le public qui a fait non à Poupet.