Christine Angot nouvelle recrue d' "On n'est pas couché"

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Quelques jours après l'annonce du départ de Vanessa Burgraff, Laurent Ruquier a choisi une nouvelle polémiste qui n'a pas sa langue dans sa poche. 

On connaît déjà le nom de la polémiste qui remplacera Vanessa Burgraff dans On n’est pas couché

Laurent Ruquier voulait une intello. Il a finalement choisi une écrivain. Pourquoi ce choix ? On décrypte cela après la pub. Alors que Laurent Ruquier voulait une philosophe pour remplacer Vanessa Burgraff. Il a choisi une écrivain. Il a réservé la primeur de l’info au journal Le Monde. C’est Christine Angot.

Qui est-elle ?

Pour la fiche bio : 58 ans, 19 romans. Quatre prix littéraires. Pour le style : écriture viscérale, crue, presque un cri. Pour le contenu. Un auteur qui dit tout de sa vie, sans filtre, condamnée par l’ex-femme de son compagnon pour atteinte à la vie privée, et pour la vie privée, justement, compagne de Doc Gyneco. 

C’est aussi une citoyenne engagée

Elle a signé la tribune dans Libération pour demander à François Hollande de se représenter. On se souvient surtout de son face-à-face avec François Fillon sur le plateau de l’Emission Politique. Oui, elle lui avait reproché les yeux dans les yeux l’affaire des costumes, le salaire de son épouse à la revue des deux mondes et les emplois d’attachés parlementaires de ses enfants. C’est justement ce que veut Laurent Ruquier. Qu’elle dise tout haut ce qui ne se dit pas sur un plateau de télé.

Alors Christine Angot est-elle une bonne recrue ?

Oui, incontrôlable, libre, hostile aux compromis et aux compromissions.  

Pourquoi ce choix très clivant de Laurent Ruquier? 

Cette 11e saison, l’émission est au plus bas : 1,3 millions de fidèle et 19% du public, son plus faible score. Engager Christine Angot comme polémiste, c’est choisir le disruptif pour prendre un mot à la mode, une évolution qui passe par une rupture. Et l’animateur annonce l’humoriste Gaspard Proust dès la fin septembre sur son plateau. Cela promet des samedis soirs sous très haute tension.